Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Asie - pacifique

Islamabad ferme la route d'approvisionnement des forces de l'Otan

Dernière modification : 30/12/2008

Pour mener à bien une opération militaire contre les insurgés basés dans le nord-ouest du Pakistan, Islamabad a fermé la passe de Khyber, un col qui permet l'approvisionnement de l'Otan et de l'armée américaine en Afghanistan.

AFP - Le Pakistan a fermé mardi la route d'approvisionnement des forces de l'Otan et de l'armée américaine en Afghanistan alors que l'armée pakistanaise a lancé une vaste opération contre les insurgés dans le nord-ouest du pays, a annoncé un responsable.

Une vaste offensive, avec le soutien d'hélicoptères et de chars, a été lancée mardi à l'aube dans la passe de Khyber, qui relie le Pakistan à l'Afghanistan, a déclaré à la presse Tariq Hayat, l'administrateur de la région.

"Nous avons lancé une opération contre les insurgés et les groupes armés à Jamrud", la porte d'accès à la passe de Khyber, a-t-il ajouté.

"Les approvisionnements aux forces de l'Otan ont été temporairement suspendus", a-t-il indiqué, précisant que la principale route reliant Peshawar, la grande ville du nord-ouest du Pakistan, à la ville frontalière pakistanaise de Torkham, à travers la passe de Khyber, avait été fermée.

Environ 80% du ravitaillement des troupes étrangères en Afghanistan vient du Pakistan, du carburant aux équipements lourds, en majorité via la passe de Khyber.

Cette dernière se situe au coeur des zones tribales pakistanaises, devenues un repaire pour des groupes de talibans et combattants du réseau Al-Qaïda qui ont fui l'Afghanistan après le renversement du régime taliban à la fin 2001.

Première publication : 30/12/2008

COMMENTAIRE(S)