Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

La publication des résultats repoussée de plusieurs jours

©

Dernière modification : 30/12/2008

Alors que les tensions montent, la commission électorale a repoussé la publication des résultats de la présidentielle à vendredi, après le vote de la dernière circonscription. Le dépouillement partiel donnait John Atta-Mills vainqueur.

AFP - La commission électorale au Ghana a créé la surprise mardi en reportant de plusieurs jours l'annonce des résultats de l'élection présidentielle, alors que l'opposant John Atta-Mills semblait sûr de sa victoire dans une atmosphère politique de plus en plus tendue.
   
Avec plusieurs heures de retard, la commission a annoncé en fin d'après-midi que John Atta-Mills était bien devant son adversaire Nana Akufo-Addo, après dépouillement de 229 circonscriptions sur 230.
   
Mais la dernière circonscription, qui n'avait pu voter dimanche, ne le fera que vendredi et peut encore faire basculer le scrutin, selon le président de la commission électorale à Accra, Kwado Afari-Gyan.
   
Cet ultime rebondissement a provoqué la colère des partisans du "Prof", le surnom d'Atta-Mills. Quelque 2.000 d'entre eux étaient réunis en milieu d'après-midi devant les locaux de la commission, craignant un tour de passe-passe du parti au pouvoir, sous le regard d'un important contingent de forces de l'ordre.
   
L'écart entre les deux hommes n'est actuellement que de 23.055 voix, alors que 8.979.877 votes (sur quelque 12,5 millions d'inscrits) ont été comptabilisés, selon les chiffres officiels.
   
M. Atta-Mills, du Congrès national démocratique (NDC), a obtenu 4.501.466 voix (50,13%), contre 4.478.411 suffrages (49,87%) à M. Akufo-Addo, du Nouveau parti patriotique (NPP, au pouvoir).
   
"Pour l'instant le professeur Atta-Mills est en tête" mais "le résultat de l'élection dans la circonscription de Tain (centre-ouest) pourrait faire la différence", a ajouté le patron de la Commission, précisant que ce vote crucial se déroulerait vendredi.
   
Aucun taux de participation n'a été publié.
   
Le scrutin, considéré jusqu'à présent comme exemplaire sur un continent souvent marqué par des élections violentes et contestables, prenait mardi un tour plus incertain.
   
Un responsable de l'opposition avait accusé lundi soir le NPP de vouloir manipuler, avec la "complicité" d'un membre de la commission électorale, les résultats de la région Ashanti, un de ses bastions traditionnels.
   
Mardi, les militants armés de branches et de bâtons criaient devant la commission des slogans rythmés par des tambours, réclamant la proclamation des résultats définitifs.
 

Première publication : 30/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)