Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

EUROPE EUROPE

Pressions diplomatiques en vue d'une trêve

Vidéo par Laure CONSTANTINESCO

Dernière modification : 31/12/2008

Le Quartette et l'UE ont appelé à un cessez-le-feu durable dans la bande de Gaza. Ehud Barak, ministre israélien de la Défense, a répondu qu'il étudiait la proposition française d'une trêve de 48 heures pour motifs humanitaires.

Retrouvez les témoignages de nos Observateurs sur l'offensive isréalienne à Gaza.

 
 

AFP - Les efforts diplomatiques se sont intensifiés mardi soir pour parvenir à une trêve entre Israël et le Hamas, alors que l'offensive israélienne contre le mouvement islamiste dans la bande de Gaza a fait plus de 370 morts depuis samedi.
   
A Paris, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE) ont appelé à un "cessez-le-feu permanent" à Gaza, permettant une "action humanitaire immédiate" et une réouverture des points de passage de la bande de Gaza vers l'Egypte et Israël.
   
L'UE a ajouté qu'elle enverrait une délégation ministérielle "très prochainement dans la région", sans autre précision.
   
Simultanément à New-York, le Quartette pour le Proche-Orient a demandé un cessez-le-feu immédiat qui soit "pleinement respecté".
   
En Israël, le ministre de la Défense Ehud Barak est apparu favorable à une suspension des hostilités de 48 heures, qui pourrait être reconduite, tout en parachevant ses préparatifs d'offensive terrestre en déployant de nouveaux renforts autour de la bande de Gaza.
   
Le Hamas a de son côté menacé de tirer des roquettes de plus en plus profondément en Israël si l'offensive se poursuivait.
   
M. Barak "envisage favorablement" une proposition de cessez-le-feu de 48 heures dans la bande de Gaza, a indiqué à l'AFP son porte-parole.
   
Moshe Ronen a dit faire référence à une proposition qui aurait été avancée initialement par le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner d'une trêve pour motifs humanitaires. Ni l'UE ni le Quartette n'ont cependant fait mention de cette durée de 48 heures.
   
M. Ronen a souligné qu'une telle perspective de suspension des hostilités  "n'empêcherait pas Israël de préparer une offensive terrestre", soulignant que le ministre de la Défense avait obtenu le feu vert à la mobilisation d'un nouveau contingent de 2.500 réservistes.
   
En soirée à Tel-Aviv, le Premier ministre Ehud Olmert, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et le ministre de la Défense étudiaient, selon un haut responsable israélien, la question d'un cessez-le-feu.
   
Mais le bureau du Premier ministre a fait savoir à l'issue de cette réunion qu'aucune information ne serait divulguée sur sa teneur.
   
La radio publique israélienne a annoncé une visite la semaine prochaine en Israël et en Cisjordanie du président français, mais aucune confirmation n'est venue de source officielle israélienne, et l'Elysée a indiqué qu'il fallait "attendre l'entretien avec Tzipi Livni".
   
Mme Livni doit être reçue jeudi après-midi à Paris par M. Sarkozy.
   
En Egypte, le président Hosni Moubarak, a lui aussi appelé à l'arrêt immédiat des raids israéliens. "Nous disons à Israël que ses agressions sont rejetées et condamnées et qu'elles doivent cesser immédiatement", a-t-il affirmé.
   
Le président américain George W. Bush a appelé le président palestinien Mahmoud Abbas et son Premier ministre Salam Fayad pour discuter "des conditions d'un cessez-le-feu durable", a annoncé la Maison Blanche.
   
M. Abbas doit rencontrer mercredi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan en Jordanie pour discuter de l'offensive israélienne.
   
Depuis le début de l'opération "plomb durci", Israël a frappé la bande de Gaza essentiellement par les airs et épisodiquement par la mer, tout en agitant la menace d'opérations terrestres.
   
Au total, 373 Palestiniens, en majorité des membres du Hamas, ont été tués, et plus de 1.700 blessés dans les attaques israéliennes depuis samedi, selon un nouveau bilan des services d'urgence à Gaza.
   
Des dizaines de civils figurent parmi les morts, dont 39 enfants de moins de 16 ans et 13 femmes.
   
L'aviation israélienne a de nouveau bombardé les bureaux du Premier ministre du Hamas Ismaïl Haniyeh et, pour la deuxième fois en deux jours, des tunnels de contrebande à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.
   
Des appareils F16 ont largué des bombes de forte puissance près de la frontière avec l'Egypte, visant des "dizaines de souterrains", selon un porte-parole militaire.
   
En soirée, deux roquettes de longue portée tirées par des groupes palestiniens ont atteint pour la première fois la région de Beersheva, la capitale du sud d'Israël, causant des dommages sans faire de blessé, selon une source policière.
   
Une quarantaine de roquettes et obus de mortier ont été tirés dans la journée contre le sud du pays, faisant deux blessés, selon des sources militaires.
   
Les tirs de roquettes et d'obus de mortier ont fait depuis samedi quatre morts en Israël: trois civils et un soldat. Selon l'armée, pendant cette période, près de 300 roquettes et obus de mortier ont été tirés.

Première publication : 31/12/2008

COMMENTAIRE(S)