Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Timbuktu" et "Saint Laurent" en lice pour le César du meilleur film

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : qui sont les manifestants du mouvement "Pegida"?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

"L'émirat jihadiste" d'une prison libanaise et des enfants en lutte pour leur cours de récré

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Terrorisme : qui est Sajida al-Rishawi ?

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Syriza en Grèce, un test pour l'Europe

En savoir plus

FRANCE

1 147 véhicules incendiés pendant la nuit du réveillon

Dernière modification : 02/01/2009

Selon le ministère de l'Intérieur, le nombre de voitures brûlées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre a augmenté de 30 % pour atteindre 1 147 véhicules. La Seine-Saint-Denis et le Bas-Rhin sont les départements les plus touchés.

AFP - 1.147 véhicules ont été incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, contre 878 durant la même période de l'année précédente, soit une hausse de 30,64%, selon un bilan définitif "des faits vérifiés" publié jeudi soir par le ministère de l'Intérieur.1.147 véhicules ont été incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, contre 878 durant la même période de l'année précédente, soit une hausse de 30,64%, selon un bilan définitif "des faits vérifiés" publié jeudi soir par le ministère de l'Intérieur.
   
Département par département, le plus grand nombre de véhicules a été incendié en Seine-Saint-Denis (130), dans le Bas-Rhin (91), le Val-de-Marne (80), le Val d'Oise (68) et le Nord (65).
   
Le ministère de l'Intérieur note que dans un certain nombre de départements ruraux, qui ne sont pas connus pour être des théâtres de violences urbaines habituelles, des véhicules ont néanmoins été incendiés, alors qu'il n'y en avait pas les annés précédentes.
   
Le ministère se demande si les nouvelles dispositions prises par les assureurs pour indemniser les propriétaires de véhicules endommagés, qui aboutissent à multiplier par quatre la prime à la casse de 1.000 euros, n'auraient pas incité un certain nombres de personnes à vouloir en profiter.
   
Si "on constate sur cette nuit précise une augmentation ponctuelle du phénomène des incendies de voitures", reconnaît le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, cette augmentation est toutefois "en totale contradiction avec le bilan annuel qui, lui, est en recul de près de 15%".
   
Selon la même source, sur "les onze premiers mois de l'année 2008, 36.700 véhicules avaient été incendiés, soit 6.000 de moins que sur la même période" de 2007.
   
Au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, 288 personnes ont été interpellées contre 259 l'année précédente (+11,20%), dont 219 placées en garde à vue contre 166 (+31,93%).
   
Enfin, "comme l'an dernier, au cours de cette nuit, quatre fonctionnaires de police ont été légèrement blessés", alors que "les très rares affrontements" entre jeunes et forces de sécurité "ont été brefs et sporadiques".
   
La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a adressé "ses félicitations aux 35.000 policiers et gendarmes, aux 50.000 pompiers qui, par leur mobilisation et leur grand professionnalisme, ont permis que cette nuit se déroule globalement dans le calme et sans incident notable".
 
Département par département, le plus grand nombre de véhicules a été incendié en Seine-Saint-Denis (130), dans le Bas-Rhin (91), le Val-de-Marne (80), le Val d'Oise (68) et le Nord (65).
   
Le ministère de l'Intérieur note que dans un certain nombre de départements ruraux, qui ne sont pas connus pour être des théâtres de violences urbaines habituelles, des véhicules ont néanmoins été incendiés, alors qu'il n'y en avait pas les annés précédentes.
   
Le ministère se demande si les nouvelles dispositions prises par les assureurs pour indemniser les propriétaires de véhicules endommagés, qui aboutissent à multiplier par quatre la prime à la casse de 1.000 euros, n'auraient pas incité un certain nombres de personnes à vouloir en profiter.
   
Si "on constate sur cette nuit précise une augmentation ponctuelle du phénomène des incendies de voitures", reconnaît le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, cette augmentation est toutefois "en totale contradiction avec le bilan annuel qui, lui, est en recul de près de 15%".
   
Selon la même source, sur "les onze premiers mois de l'année 2008, 36.700 véhicules avaient été incendiés, soit 6.000 de moins que sur la même période" de 2007.
   
Au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, 288 personnes ont été interpellées contre 259 l'année précédente (+11,20%), dont 219 placées en garde à vue contre 166 (+31,93%).
   
Enfin, "comme l'an dernier, au cours de cette nuit, quatre fonctionnaires de police ont été légèrement blessés", alors que "les très rares affrontements" entre jeunes et forces de sécurité "ont été brefs et sporadiques".
   
La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a adressé "ses félicitations aux 35.000 policiers et gendarmes, aux 50.000 pompiers qui, par leur mobilisation et leur grand professionnalisme, ont permis que cette nuit se déroule globalement dans le calme et sans incident notable".

Première publication : 01/01/2009

COMMENTAIRE(S)