Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

Economie

Alstom prône le boycott des trains "made in China"

Vidéo par Sébastien LE BELZIC

Dernière modification : 02/01/2009

Dans un entretien accordé au Financial Times, le président d'Alstom Transport estime que la fermeture progressive de la Chine aux fournisseurs étrangers devrait dissuader les pays occidentaux d'acquérir des trains chinois.

AFP - Le patron d'Alstom Transport, Philippe Mellier, a estimé que les pays occidentaux devraient refuser d'acheter des trains chinois, en dénonçant la fermeture progressive du géant asiatique aux fournisseurs étrangers, dans une interview publiée sur le site du Financial Times.

"Comme on s'y attendait, le marché (chinois) se ferme graduellement pour laisser les entreprises chinoises prospérer", a déclaré au quotidien économique britannique Philippe Mellier, qui dirige la branche ferroviaire du groupe industriel français, deuxième mondial du secteur.

"Si le marché se ferme aujourd'hui, nous ne pensons pas que ce soit une bonne idée que les autres pays ouvrent leurs marchés à une telle technologie parce qu'il n'y a plus de réciprocité", a-t-il ajouté.

Philippe Mellier a également souligné que les trains chinois utilisaient des technologies dérivées de celles des étrangers, fournies en général à condition qu'elle ne serve pas hors de Chine.

Vaste marché en raison de ses grands plans ferroviaires ou projets de métros, la Chine souhaite aujourd'hui de plus en plus privilégier les trains de conception chinoise, comme pour la future ligne à grande vitesse Shanghai-Pékin

Parallèlement, les trains chinois essaient de prendre pied à l'étranger dans les fiefs des trois géants du secteur, Bombardier Transportation, Alstom et Siemens, notamment dans le domaine du fret, selon M. Mellier.

 

Première publication : 02/01/2009

COMMENTAIRE(S)