Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve ce "frère"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La clé, c'est avoir un seul candidat de la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Corée du Sud : la rue en passe de faire chuter la présidente Park Geung-Hye

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jean-Michel Jarre : "L’électro européenne a envahi le monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Corée du Sud : les "chaebols" sous le feu des questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Leçon de diplomatie chinoise pour le néophyte Donald Trump"

En savoir plus

Afrique

Le parti au pouvoir menace de boycotter la dernière étape du scrutin

Vidéo par Laure DE MATOS

Texte par AFP

Dernière modification : 02/01/2009

Le parti au pouvoir, dont le candidat est Nana Akufo-Addo, demande l'annulation du vote prévu ce vendredi dans une des circonscriptions du pays. Les premières tendances donnent l'avantage à l'opposition menée par John Atta-Mills.

AFP - Le Nouveau parti patriotique (NPP), au pouvoir au Ghana, a saisi la justice jeudi pour demander l'annulation du vote présidentiel prévu vendredi dans une dernière circonscription, qui décidera du nom du prochain président, a indiqué un porte-parole du NPP.

"Nous essayons d'arrêter l'élection car nous estimons que la situation sécuritaire sur place n'est pas propice à la tenue d'élections libres et justes. Il y a beaucoup de tensions", a déclaré à l'AFP Arthur Kennedy, en référence à la situation à Tain (centre-ouest), dernière circonscription devant se prononcer pour le second tour de la présidentielle.

"Nos avocats sont devant un tribunal à l'heure actuelle", a poursuivi le porte-parole.

Le choix des 53.000 électeurs de Tain, une circonscription qui n'avait pas voté dimanche dernier pour le second tour de la présidentielle contrairement aux 229 autres du pays, déterminera qui sera le nouveau président du Ghana parmi les deux candidats, séparés par seulement 23.055 voix.

L'opposant John Atta-Mills devance actuellement le candidat du NPP, Nana Akufo-Addo avec 50,13% des suffrages contre 49,87%, selon les résulats officiels partiels proclamés par la Commission électorale.

Plus tôt jeudi, le NPP avait annoncé avoir saisi la justice pour obtenir le report de la proclamation des résulats à Tain, arguant qu'il fallait commencer par faire la lumière sur des irrégularités observées dans la région de Volta (centre-est).
 

Première publication : 02/01/2009

COMMENTAIRE(S)