Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Nous continuerons les négociations avec la Grèce"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Pour résister" : un plaidoyer contre toutes les formes d'extrémisme

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Love and Loss" : le beau retour de Tina Arena

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Crise grecque : un référendum sous haute tension

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Maroc : la robe de la discorde

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"L’Europe doit effacer cette dette que les Grecs sont dans l’incapacité de rembourser"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme : que peut faire l’Union européenne pour traiter les racines du mal ?

En savoir plus

Afrique

Vote décisif de la dernière circonscription du pays

Vidéo par Laure DE MATOS

Texte par AFP

Dernière modification : 03/01/2009

Les électeurs de Tain, dans le nord du pays, sont appelés à choisir le prochain président ghanéen. Le parti au pouvoir réclame toutefois l'annulation du vote dans cette circonscription censée décider de l'issue du scrutin.

AFP - Les opérations de vote ont démarré vendredi matin à Tain, la dernière circonscription du Ghana à se prononcer dans la présidentielle, un suffrage décisif contesté par le parti au pouvoir.

Les agents du Nouveau parti patriotique (NPP, au pouvoir) n'étaient pas présents dans plusieurs bureaux de vote, ont constaté un photographe de l'AFP ainsi que des journalistes locaux.

Ce parti a demandé jeudi soir l'annulation de ce suffrage et on ne savait pas immédiatement si les électeurs du NPP participeraient ou non au vote.

Cinquante-trois mille électeurs sont appelés à se rendre aux urnes dans ce district du centre-ouest du Ghana pour départager les deux candidats à la succession de John Kufuor, l'opposant John Atta-Mills du Congrès national démocratique (NDC), et Nana Akufo-Addo, du NPP.

Tain n'avait pas pu voter dimanche pour le deuxième tour des présidentielles pour des raisons logistiques.

Première publication : 02/01/2009

COMMENTAIRE(S)