Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

Moyen-Orient

Ehud Barak met en garde le Hezbollah

Dernière modification : 04/01/2009

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a déclaré samedi qu'Israël est "prêt à toute éventualité à sa frontière nord avec le Liban". Le message est un avertissement adressé au Hezbollah, qui soutient le Hamas.

Posez vos questions aux journalistes de FRANCE 24 envoyés en Israël et dans les territoires palestiniens.

 

Regardez le reportage : "Israël autorise les étrangers à évacuer Gaza".

 

A lire aussi : le billet de l’un de nos Observateurs israéliens, Joel Schalit, qui décrypte la crise à Gaza: "De Gaza à Téhéran"

AFP - Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a affirmé samedi soir qu'Israël était prêt à toute éventualité à sa frontière nord avec le Liban, dans un avertissement voilé au Hezbollah.
  
"Nous espérons que le front nord restera calme, mais nous sommes prêts à toute éventualité. Nous ne cherchons pas la confrontation sur le front nord", a déclaré M. Barak dans une allocution au ministère de la Défense.
  
"Alors que nous combattons à Gaza, nous restons attentifs à la situation sensible à notre frontière nord", a-t-il dit.
  
Auparavant le ministre de la Défense avait signé "un ordre de mobilisation urgente de milliers de réservistes" dans le cadre de l'offensive terrestre, selon son porte-parole.
  
Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a affirmé samedi que le mouvement islamiste Hamas et les autres factions de "résistance" devaient infliger "le plus grand nombre de pertes" à l'armée israélienne.
  
Son discours était diffusé sur un écran géant devant des milliers de personnes dans la banlieue sud de Beyrouth alors qu'Israël venait de lancer une offensive terrestre dans la bande de Gaza.
  
Le Hezbollah et le Hamas, tous deux bêtes noires d'Israël, prônent la lutte armée contre l'Etat hébreu et sont considérées par Washington comme des "organisations terroristes".
  
Pendant l'été 2006, Israël a mené une guerre au Liban contre le Hezbollah après la capture de deux de ses soldats par la milice chiite.
  
Ce conflit a fait plus de 1.200 morts au Liban, civils pour la plupart, et 160 morts, côté israélien, en majorité des militaires.
  
Jusqu'à présent, le Hezbollah a multiplié les discours d'appui au Hamas, dont il partage le soutien indéfectible de l'Iran et la Syrie, sans évoquer un éventuel soutien militaire.

 

NB: En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).

Première publication : 03/01/2009

COMMENTAIRE(S)