Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le show Netanyahou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux États-Unis : coup de froid entre Israël et la Maison Blanche

En savoir plus

Moyen-Orient

L'artillerie israélienne est entrée en action à la tombée de la nuit

Dernière modification : 03/01/2009

Pour la première fois depuis le début de l'offensive, l'artillerie israélienne a effectué des tirs depuis la frontière séparant la bande de Gaza de l'État hébreu. Par ailleurs, un raid aérien contre une mosquée a tué au moins 13 personnes.

Posez vos questions aux journalistes de FRANCE 24 envoyés en Israël et dans les territoires palestiniens.

 

Regardez le reportage : "Israël autorise les étrangers à évacuer Gaza".

 

A lire aussi : le billet de l’un de nos Observateurs israéliens, Joel Schalit, qui décrypte la crise à Gaza: "De Gaza à Téhéran".
 

AFP - Au moins treize Palestiniens, dont quatre enfants, ont été tués samedi soir dans un raid israélien contre une mosquée du camp de réfugiés de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, ont indiqué des témoins et des sources médicales.
  
Les victimes se trouvaient dans la mosquée Ibrahim al-Maqadmé au moment de la prière lorsque l'armée de l'air israélienne a visé l'édifice, ont précisé les témoins.
  
A ce stade, au moins treize corps ont été dégagés des décombres, selon ces sources. La mosquée a été entièrement détruite.
  
Deux frères de 10 et 12 ans et deux jeunes cousins figurent parmi les tués, ont affirmé les sources médicales.
  
Au moins soixante personnes ont été blessées dans cette attaque, dont seize se trouvent dans un état critique, selon les mêmes sources.
  
Plus de deux cents fidèles se trouvaient à l'intérieur de la mosquée au moment du raid, ont affirmé les témoins.
  
Depuis le début de la guerre lancée contre le Hamas dans la bande de Gaza, il y a une semaine, l'armée israélienne a bombardé plusieurs mosquées qui servent, selon elle, de caches d'armes en tous genres et de roquettes.
  
Cette frappe intervient alors que l'artillerie israélienne est entrée en action samedi contre la bande de Gaza, le long de la frontière orientale du territoire palestinien avec Israël, pour la première fois depuis le début de l'offensive israélienne le 27 décembre.
  
Selon des témoins, les tirs de l'artillerie ont commencé à 16H30 locales (14H30 GMT), notamment à Beit Hanoun, Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, et dans le secteur de Khan Younès dans le sud.
  
Selon un journaliste de l'AFP sur place, des dizaines d'obus étaient tirés alors que des volutes de poussières s'élevaient sur les points d'impact, dans le nord de la bande de Gaza.
  
Dans le passé, les incursions terrestres israéliennes dans la bande de Gaza ont été précédées par de lourds tirs de l'artillerie. Les commentateurs israéliens spéculaient ces derniers jours sur l'éventualité d'une opération terrestre contre la bande de Gaza.
  
Des chars ont également été vus se déplaçant en direction de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, tandis que des avions survolaient le secteur, toujours selon le journaliste de l'AFP.
  
Au moins 457 Palestiniens ont été tués dans l'offensive israélienne, dont 75 enfants et 21 femmes, et au moins 2.350 blessés, selon des sources médicales palestiniennes.
  
Depuis le début de l'offensive israélienne, quelque 500 roquettes palestiniennes tirées de Gaza ont fait quatre morts en Israël, dont un soldat, et une quinzaine de blessés, selon l'armée et la police israéliennes.

 

NB: En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).

Première publication : 03/01/2009

COMMENTAIRE(S)