Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La photo du corps d'Aylan Kurdi, image "choc" de la crise des réfugiés syriens

En savoir plus

POLITIQUE

"En France, on censure les émotions dans la presse"

En savoir plus

POLITIQUE

"Les Français ne veulent pas du match retour Sarkozy-Hollande"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Hubert Védrine : "L'Europe doit élaborer une politique à la hauteur du drame des migrants"

En savoir plus

FOCUS

Guatemala : scandale de corruption en toile de fond de la présidentielle

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 1)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 2)

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Enseignement : le retour de la morale à l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rencontre avec le quator gallois Stereophonics

En savoir plus

Amériques

Raul Castro se dit prêt à discuter directement avec Obama

Dernière modification : 03/01/2009

Raul Castro tend à son tour la main au président élu américain, qui avait déclaré en décembre dernier qu'il était disposé à discuter directement avec les autorités cubaines. L'île est soumise depuis 47 ans à un embargo américain.

AFP - Le président cubain Raul Castro a déclaré vendredi soir qu'il était prêt à dialoguer directement "sans intermédiaires" et d'égal à égal avec le président américain élu Barack Obama.

Barack Obama avait déclaré au début du mois de décembre dernier qu'il était prêt à discuter directement avec le président cubain Raul Castro, qui a remplacé son frère Fidel, écarté du pouvoir pour raison de santé.

"Un geste pour un geste. Nous sommes disposés à dialoguer n'importe quand, quand vous le voudrez, sans intermédiaires, directement, mais nous ne sommes pas pressés", a notamment affirmé Raul Castro dans une interview à la télévision locale

Le président cubain avait également déclaré le mois dernier être disposé à dialoguer d'égal à égal, "sans carotte ni bâton", avec Barack Obama, favorable à une détente avec l'île communiste soumise depuis 47 ans à un embargo américain.

Première publication : 03/01/2009

COMMENTAIRE(S)