Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Amériques

Raul Castro se dit prêt à discuter directement avec Obama

Dernière modification : 03/01/2009

Raul Castro tend à son tour la main au président élu américain, qui avait déclaré en décembre dernier qu'il était disposé à discuter directement avec les autorités cubaines. L'île est soumise depuis 47 ans à un embargo américain.

AFP - Le président cubain Raul Castro a déclaré vendredi soir qu'il était prêt à dialoguer directement "sans intermédiaires" et d'égal à égal avec le président américain élu Barack Obama.

Barack Obama avait déclaré au début du mois de décembre dernier qu'il était prêt à discuter directement avec le président cubain Raul Castro, qui a remplacé son frère Fidel, écarté du pouvoir pour raison de santé.

"Un geste pour un geste. Nous sommes disposés à dialoguer n'importe quand, quand vous le voudrez, sans intermédiaires, directement, mais nous ne sommes pas pressés", a notamment affirmé Raul Castro dans une interview à la télévision locale

Le président cubain avait également déclaré le mois dernier être disposé à dialoguer d'égal à égal, "sans carotte ni bâton", avec Barack Obama, favorable à une détente avec l'île communiste soumise depuis 47 ans à un embargo américain.

Première publication : 03/01/2009

COMMENTAIRE(S)