Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Netanyahou divise à Washington

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet "d'anéantir boko haram"

En savoir plus

FACE À FACE

Hollande : pas de "solution magique" contre le chômage

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La locomotive chinoise ralentit

En savoir plus

EUROPE

Moscou accuse Kiev d'empêcher le transit du gaz vers l'Europe

Dernière modification : 04/01/2009

Pour le géant russe Gazprom, la baisse des acheminements de gaz vers l'Europe est due "au non respect par l'Ukraine de ses engagements". La Russie affirme, de son côté, livrer le volume nécessaire à ses clients européens.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a affirmé dimanche qu'il fournissait les volumes nécessaires de gaz destiné à l'Europe, accusant une nouvelle fois l'Ukraine d'être responsable des baisses d'approvisionnement de ses clients européens, selon l'agence Interfax.
  
"Gazprom fournit du gaz à l'entrée du système de transport de gaz ukrainien en totale conformité avec le contrat de transit et avec les demandes des consommateurs européens", a déclaré un porte-parole de la compagnie Sergueï Kouprianov.
  
"La baisse de la pression à la sortie du système de transport de gaz ukrainien est due au non-respect par la partie ukrainienne de ses engagements", a-t-il dit.
  
La Pologne, la Roumanie et la Bulgarie ont constaté des baisses de livraisons de gaz russe, qui transite par l'Ukraine. Gazprom a cessé jeudi ses livraisons à l'Ukraine, arguant d'un désaccord sur les prix pour 2009 et d'impayés, et accuse Kiev de ponctionner le gaz destiné aux clients européens.
  
La société ukrainienne Naftogaz avait accusé les Russes vendredi de ne pas livrer les quantités prévues à destination de leurs clients européens.

Première publication : 04/01/2009

COMMENTAIRE(S)