Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux États-Unis : coup de froid entre Israël et la Maison Blanche

En savoir plus

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : l'opposition russe punie ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signent l'accord de paix

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France mise à l'index pour sa législation sur la fessée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

Reportages

La Cisjordanie se sent trahie par ses dirigeants

Vidéo par Guillaume AUDA

Dernière modification : 07/01/2009

En Cisjordanie, un fossé se creuse entre la population et Mahmoud Abbas. Le président palestinien a très vite pointé la responsabilité du Hamas dans l'escalade à Gaza. De Naplouse à Ramallah, la rue s'est sentie trahie par ses dirigeants.

AFP - La troïka européenne, composée des ministres tchèque, français et suédois des Affaires étrangères, s'est entretenue lundi avec le président égyptien Hosni Moubarak des moyens de parvenir à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.
   
Les discussions "se sont concentrées sur la situation à Gaza et les moyens de parvenir à un cessez-le-feu immédiat, à une réouverture des points de passage et un retour à la trêve", a déclaré à des journalistes le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit.
   
La mission européenne, dirigée par le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, compte aussi Bernard Kouchner, le chef de la diplomatie française, et leur homologue suédois Carl Bildt.
   
Elle s'est entretenue avec M. Moubarak dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge.
   
M. Aboul Gheit a indiqué que les responsables européens et le président égyptien avaient également discuté des moyens d'amener le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter une résolution appelant à un arrêt des hostilités.
   
Le Conseil de sécurité a discuté pendant quatre heures samedi soir de la situation à Gaza sans pouvoir s'entendre sur un texte appelant à un cessez-le-feu, notamment en raison de l'intransigeance des Etats-Unis.
   
"Notre mission vise essentiellement à diminuer les souffrances palestiniennes et à fournir de l'aide humanitaire à la population de Gaza, ce qui nécessite des visites (diplomatiques) dans la région", a affirmé M. Schwarzenberg.
   
Après l'Egypte, la troïka européenne est attendue à Jérusalem, Ramallah et Amman.
   
Le président français Nicolas Sarkozy et des membres du mouvement islamiste palestinien Hamas sont également attendus en Egypte lundi pour tenter de mettre fin à la guerre à Gaza.
 

Première publication : 05/01/2009

COMMENTAIRE(S)