Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

Des centaines de voyageurs bloqués par la neige à Roissy

Dernière modification : 06/01/2009

En raison des fortes chutes de neige qui ont frappé la région parisienne, de nombreux vols au départ de l'aéroport Charles de Gaulle ont été retardés ou annulés, bloquant plusieurs centaines de voyageurs mécontents.

AFP - Des queues de plusieurs dizaines de mètres aux comptoirs d'enregistrement, des passagers allongés sur des banquettes, d'autres, furieux, scotchés à leur téléphone portable: plusieurs centaines de personnes étaient bloquées lundi soir à l'aéroport de Roissy en raison des retards de vols causés par la neige.
   
"Entre 20 et 30 % des vols ont été annulés lundi", a expliqué à l'AFP Franck Goldnadel, directeur de permanence chez Aéroports de Paris (ADP).
   
Parmi les compagnies aériennes, Air France a dû annuler en définitive 150 de ses vols sur les 400 programmés depuis le début de l'après-midi de lundi, a indiqué Anne Rigail, responsable des opérations à Air France sur l'aéroport de Roissy.
   
Vers 22H00, au terminal 2E, l'un des terminaux avec le 2F d'où décollent et atterrissent la majeure partie des vols de la compagnie aérienne française, plusieurs centaines de passagers étaient dans l'attente.
   
Dans ce terminal par endroits bondé, des files d'attente s'étalaient sur plusieurs dizaines de mètres vers les comptoirs d'enregistrement des bagages ou vers les guichets d'information.
   
Accoudé sur sa valise, Christophe Lefèvre attend patiemment avec sa compagne Marie, enceinte de six mois, et son petit garçon de trois ans. Son avion, prévu à 13H15 à destination de Séoul a été annulé. "On nous a fait embarquer vers 14H00. Puis on nous a fait attendre environ quatre heures dans l'avion, pour finalement nous dire qu'il ne décollerait pas", explique-t-il.
   
"Air France nous a donné du pain sec et de l'eau et on nous a dit de quitter l'avion. Comme nous n'avons pas trouvé de solution, mon père est obligé de faire 300 km de Normandie pour venir nous chercher", ajoute ce trentenaire qui devra finalement attendre vendredi pour prendre un autre vol.
   
A quelques mètres de là, un homme perdu dans une file d'attente s'impatiente. "J'arrive de Bordeaux et je devais m'envoler pour Newcastle. Le vol a été annulé. Est-ce que vous voyez quelqu'un pour me renseigner ?"
   
Assise sur un fauteuil, Natalia garde le sourire, mais paraît inquiète. "Mon vol pour Moscou a été annulé. J'attends depuis 16H00 ici. On me dit qu'il y a un autre vol demain matin à 7H20 mais personne n'arrive à me dire si je pourrais le prendre ou pas", explique cette jeune Russe de 24 ans.
   
Poussant son porte-bagage, une Française fait la queue pour obtenir des informations. "C'est honteux ! Air France nous a donné un numéro de téléphone mais nous n'arrivons à joindre personne. Il doit y avoir tellement de gens qui appellent que c'est saturé", déplore-t-elle.
   
Chez Air France, on explique que "plus de 2.000 voyageurs ont été hébergés dans des hôtels situés sur la plate-forme aéroportuaire ou à Paris". "Le problème, c'est que la capacité des hôtels ne nous permet pas d'héberger tout le monde et de répondre à ce cas de force majeure. On le regrette fortement", explique Anne Rigail.
   
"En contrepartie, nous donnons des couvertures et des sandwiches aux passagers. Nous essayons de déployer tous les moyens à notre disposition pour minimiser les problèmes", ajoute-t-elle.
   
 La quarantaine de vols d'Air France prévue dans la nuit devait être assurée, selon la compagnie aérienne.
   
 "Dès demain nous ferons notre maximum pour acheminer les passagers à leur destination en les faisant passer par d'autres aéroports comme celui d'Amsterdam", assure Anne Rigail.
 

Première publication : 06/01/2009

COMMENTAIRE(S)