Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

FRANCE

Une voiture lancée contre une synagogue près de Toulouse

Vidéo par Johan BODIN

Dernière modification : 06/01/2009

Une voiture a été projetée contre la grille d'une synagogue puis incendiée, dans un "quartier sensible" de la région toulousaine. Un autre véhicule contenant des cocktails Molotov a été découvert à proximité. Une enquête a été ouverte.

AFP - Le Premier ministre François Fillon a promis mardi "la plus extrême fermeté" contre les auteurs de violences communautaires en France qui seraient liées au conflit entre Israël et le Hamas à Gaza.

"La République n'acceptera pas que certains extrémistes utilisent ce conflit pour attiser les violences entre les communautés dans notre pays", a-t-il dit à l'Assemblée en réponse à une question d'actualité du président du groupe Nouveau Centre, François Sauvadet (Côte d'Or).

"Nous poursuivrons avec la plus extrême fermeté ceux qui s'en prennent aux lieux de culte musulmans ou aux lieux de culte juifs, ceux qui s'en prennent aux personnes, ceux qui tentent d'exporter le conflit sur notre territoire, qui sont d'ailleurs les mêmes que ceux qui refusent qu'une grande partie du monde arabe s'oriente depuis maintenant plusieurs années vers la recherche d'une solution pacifique", a-t-il ajouté.

Le président Nicolas Sarkozy avait assuré auparavant dans un communiqué qu'il "ne saurait tolérer" que le conflit au Proche-Orient "se traduise par des violences communautaristes" en France, après qu'une voiture incendiée a été lancée dans la nuit contre une synagogue à Toulouse.

 

Première publication : 06/01/2009

COMMENTAIRE(S)