Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Gaza : courte trêve après un raid meurtrier sur une école de l’ONU

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

Moyen-Orient

Le Sud de Gaza se prépare à des bombardements massifs

Vidéo par Radjaa ABOU DAGGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2009

Des avions israéliens ont largué des tracts sommant les habitants du Sud de la bande de Gaza de quitter leur maison, en raison de bombardements imminents contre des tunnels de contrebande reliant la zone à l’Égypte.

Posez vos questions aux journalistes de FRANCE 24 envoyés en Israël et dans les Territoires palestiniens.

 

Lisez aussi : "Des blessés meurent faute d'ambulances, selon la Croix-Rouge"

 

A lire aussi, le billet de l’un de nos Observateurs israéliens, Joel Schalit, qui décrypte la crise à Gaza : "De Gaza à Téhéran"

 

Le Sud de Gaza se prépare de nouveau à se retrouver sous les bombardements, après une rapide trêve.

Des avions israéliens ont largué des tracts sommant les habitants du Sud de la bande de Gaza de quitter leur maison en raison de bombardements imminents contre des tunnels de contrebande reliant la zone à l’Égypte. Cet avertissement est intervenu quelques heures après que le cabinet israélien a approuvé une extension de l’offensive contre le Hamas ayant déjà fait plus de 700 morts en douze jours.

La correspondante du "New York Times" à Gaza, Taghreed al-Khodary, annonce que les tracts ont semé un véritable vent de panique chez les habitants du Sud du territoire.  "Les gens de Rafah ne peuvent pas se rendre dans la ville de Gaza car la bande de Gaza est désormais divisée en plusieurs parties", affirme t’elle.

Situé dans le Sud de la bande de Gaza, Rafah est le point de départ de nombreux tunnels qui, selon Israël, serviraient à la contrebande d’armes. La ville de Gaza est quant à elle située dans le Nord du territoire.

Depuis le début de l’offensive, les forces israéliennes sont parvenues à diviser en plusieurs parties le territoire long de 41 kilomètres, où vivent près de 1,5 million de Palestiniens.

 

Trêve salutaire, mais partielle

Cette trêve, "très attendue par les habitants de Gaza", leur a permis de sortir de chez eux, raconte le correspondant de FRANCE 24 à Gaza, Raadja Abou Dagga.

Mais il affirme que le cessez-le-feu n’a pas été pleinement respecté. "J’ai vu un hélicoptère qui continuait de bombarder une zone située au nord de la ville de Gaza", a-t-il rapporté, ajoutant que plusieurs témoins avaient rapporté des bombardements similaires au sud et à l’est de la ville.

Abou Dagga est l’un des rares journalistes présents dans la bande de Gaza, interdite d’accès aux reporters étrangers depuis le début du conflit. (voir son reportage : Le désarroi des Gazaouis)

Quelques minutes après l’expiration de la trêve, Lucas Menget, qui se trouve à la frontière nord de la bande de Gaza, a constaté que les bombardements avaient repris sur le nord du territoire palestinien.

Tsahal annonce par ailleurs que dans les minutes qui ont suivi la fin du cessez-le-feu, deux roquettes ont été tirées par le Hamas contre la ville de Beersheva, la capitale du Sud d'Israël, sans faire de victime.

Israël étudie la proposition égyptienne de cessez-le-feu

Au lendemain du bombardement d’une école gérée par l’ONU dans la bande de Gaza, qui a fait des dizaines de victimes civiles, le cabinet de sécurité israélien s’est réuni ce mercredi pour discuter d’une proposition égyptienne de cessez-le-feu.

Marc de Chalvron, correspondant de FRANCE 24 à Jérusalem, explique que l’État d’Israël se montre  "très intéressé par cette proposition" et qu’il devrait y avoir une réponse "dans la journée", citant un haut responsable diplomatique israélien.

Les propositions du président Hosni Moubarak incluent notamment la sécurisation de sa frontière avec la bande de Gaza, un point-clé dans les négociations avec Israël, qui souhaite la fin du trafic d'armes à destination des militants du Hamas.

Israël a fait savoir depuis plusieurs jours qu’il était prêt à accepter un cessez-le-feu s’il obtenait des garanties que le Hamas ne pouvait plus tirer des roquettes sur son territoire.
 


NB: En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).

Première publication : 07/01/2009

COMMENTAIRE(S)