Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Culture

Le célèbre portrait d'Obama fait son entrée au musée

©

Dernière modification : 08/01/2009

Popularisé lors de la campagne présidentielle, le célèbre collage au pochoir de l'artiste californien Shepard Fairey, montrant le visage du président élu aux couleurs du drapeau américain, été acquis par la National Portrait Gallery.

AFP - Le portrait de Barack Obama, conçu par le jeune artiste californien Shepard Fairey, et qui s'est répandu dans le monde entier pendant la campagne sous forme de T-shirts, autocollants et posters, a fait son entrée à la National Portrait Gallery, a annoncé mercredi le musée.

Le grand collage au pochoir montrant le visage du président élu aux couleurs bleu, blanc, rouge du drapeau américain, a été acquis par le musée des portraits des présidents à Washington pour un montant non révélé auprès des collectionneurs d'art Heather et Tony Podesta, a indiqué Bethany Bentley, porte-parole du musée.

Il sera dévoilé dans la galerie des "nouveautés" du musée le jour de l'investiture du premier président noir des Etats-Unis le 20 janvier prochain, a-t-elle indiqué à l'AFP.

"Cette oeuvre est emblématique d'une élection très importante ainsi que d'une nouvelle présidence. L'image de Shepard Fairey, reconnaissable instantanément, a fait partie intégrante de la campagne Obama", a expliqué Martin Sullivan, directeur du musée.

Le tableau d'1,50 m sur 1,11 m est l'original d'une image qui a été imprimée et distribuée à des millions d'exemplaires et a été utilisée dans le but de populariser les idées et la personnalité du candidat pendant la campagne électorale, a expliqué à l'AFP l'agent de l'artiste Jennifer Gross, d'Evolutionary Media Group.

Au bas du portrait conçu comme une affiche, on peut lire en grosses lettres un des slogans de la campagne Obama: "Hope" (Espoir).

"L'image a toujours été diffusée gratuitement, nous n'avons jamais fait payer personne", a indiqué l'agent à propos du portrait qui a été décliné et imité sur des dizaines de milliers de T-shirts dans le monde entier.

"Shepard Fairey utilise son art pour exprimer un point de vue politique", a ajouté Jennifer Gross. En 2004, l'artiste avait réalisé un poster illustrant le président George W. Bush tenant une bombe dans ses bras, à la façon d'un bébé.

L'effigie stylisée de Barack Obama ne constitue pas le portrait officiel du président et ne sera pas exposé dans un premier temps dans la galerie permanente des portraits des 43 présidents des Etats-Unis aux côtés de la représentation de George Washington ou des sculptures de Richard Nixon, a précisé le musée.

Comme le veut la tradition, la National Portrait Gallery doit au cours du mandat faire la commande d'un portrait officiel du couple présidentiel par un artiste choisi par les Obama.

Première publication : 08/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)