Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Culture

Le célèbre portrait d'Obama fait son entrée au musée

Dernière modification : 08/01/2009

Popularisé lors de la campagne présidentielle, le célèbre collage au pochoir de l'artiste californien Shepard Fairey, montrant le visage du président élu aux couleurs du drapeau américain, été acquis par la National Portrait Gallery.

AFP - Le portrait de Barack Obama, conçu par le jeune artiste californien Shepard Fairey, et qui s'est répandu dans le monde entier pendant la campagne sous forme de T-shirts, autocollants et posters, a fait son entrée à la National Portrait Gallery, a annoncé mercredi le musée.

Le grand collage au pochoir montrant le visage du président élu aux couleurs bleu, blanc, rouge du drapeau américain, a été acquis par le musée des portraits des présidents à Washington pour un montant non révélé auprès des collectionneurs d'art Heather et Tony Podesta, a indiqué Bethany Bentley, porte-parole du musée.

Il sera dévoilé dans la galerie des "nouveautés" du musée le jour de l'investiture du premier président noir des Etats-Unis le 20 janvier prochain, a-t-elle indiqué à l'AFP.

"Cette oeuvre est emblématique d'une élection très importante ainsi que d'une nouvelle présidence. L'image de Shepard Fairey, reconnaissable instantanément, a fait partie intégrante de la campagne Obama", a expliqué Martin Sullivan, directeur du musée.

Le tableau d'1,50 m sur 1,11 m est l'original d'une image qui a été imprimée et distribuée à des millions d'exemplaires et a été utilisée dans le but de populariser les idées et la personnalité du candidat pendant la campagne électorale, a expliqué à l'AFP l'agent de l'artiste Jennifer Gross, d'Evolutionary Media Group.

Au bas du portrait conçu comme une affiche, on peut lire en grosses lettres un des slogans de la campagne Obama: "Hope" (Espoir).

"L'image a toujours été diffusée gratuitement, nous n'avons jamais fait payer personne", a indiqué l'agent à propos du portrait qui a été décliné et imité sur des dizaines de milliers de T-shirts dans le monde entier.

"Shepard Fairey utilise son art pour exprimer un point de vue politique", a ajouté Jennifer Gross. En 2004, l'artiste avait réalisé un poster illustrant le président George W. Bush tenant une bombe dans ses bras, à la façon d'un bébé.

L'effigie stylisée de Barack Obama ne constitue pas le portrait officiel du président et ne sera pas exposé dans un premier temps dans la galerie permanente des portraits des 43 présidents des Etats-Unis aux côtés de la représentation de George Washington ou des sculptures de Richard Nixon, a précisé le musée.

Comme le veut la tradition, la National Portrait Gallery doit au cours du mandat faire la commande d'un portrait officiel du couple présidentiel par un artiste choisi par les Obama.

Première publication : 08/01/2009

COMMENTAIRE(S)