Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

Economie

Dell supprime 1900 emplois en Irlande et délocalise en Pologne

Dernière modification : 08/01/2009

Le fabricant américain d'ordinateurs Dell a annoncé la délocalisation de certaines de ses activités vers la Pologne et la suppression de 1 900 postes en Irlande. Le numéro 2 mondial du PC a déjà supprimé plus de 8 000 emplois l'an dernier.

REUTERS - L'américain Dell a annoncé jeudi la délocalisation d'activités de production de systèmes informatiques depuis l'Irlande vers la Pologne, une décision qui entraînera la suppression de 1.900 emplois environ sur 3.000 sur son site irlandais de Limerick.

Le numéro deux mondial du PC, qui revendique le statut de premier exportateur d'Irlande, a précisé qu'il allait transférer la production des systèmes d'ordinateur pour ses clients d'Europe, du Proche-Orient et d'Afrique, dans son usine polonaise et chez des partenaires industriels en sous-traitance.

Dell a déjà supprimé plus de 8.000 emplois l'an dernier. Il s'attend à ce que les nouvelles réductions d'effectifs annoncées soient effectuées d'ici janvier 2010.

Première publication : 08/01/2009

COMMENTAIRE(S)