Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Economie

Dell supprime 1900 emplois en Irlande et délocalise en Pologne

Dernière modification : 08/01/2009

Le fabricant américain d'ordinateurs Dell a annoncé la délocalisation de certaines de ses activités vers la Pologne et la suppression de 1 900 postes en Irlande. Le numéro 2 mondial du PC a déjà supprimé plus de 8 000 emplois l'an dernier.

REUTERS - L'américain Dell a annoncé jeudi la délocalisation d'activités de production de systèmes informatiques depuis l'Irlande vers la Pologne, une décision qui entraînera la suppression de 1.900 emplois environ sur 3.000 sur son site irlandais de Limerick.

Le numéro deux mondial du PC, qui revendique le statut de premier exportateur d'Irlande, a précisé qu'il allait transférer la production des systèmes d'ordinateur pour ses clients d'Europe, du Proche-Orient et d'Afrique, dans son usine polonaise et chez des partenaires industriels en sous-traitance.

Dell a déjà supprimé plus de 8.000 emplois l'an dernier. Il s'attend à ce que les nouvelles réductions d'effectifs annoncées soient effectuées d'ici janvier 2010.

Première publication : 08/01/2009

COMMENTAIRE(S)