Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

François Hollande revient à Florange

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dialogue de sourds ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

En savoir plus

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

SCIENCES

Le prochain Windows au banc d'essai sur le Web

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 09/01/2009

Présenté comme étant "simple, fiable et rapide", Windows 7, le successeur du système d'exploitation Vista, pourra être téléchargé sur le site de Microsoft à partir du 9 janvier, a annoncé la PDG du géant américain de l'informatique.

Windows Vista est mort, vive Windows 7 ? Pas encore, mais Steve Ballmer, le PDG de Microsoft, a d'ores et déjà lancé la succession à l'actuel système d'exploitation. Lors du CES 2009, la grand-messe annuelle des nouvelles technologies à Las Vegas, il a annoncé qu'une version bêta (version test non commercialisée) serait téléchargeable à partir du 9 janvier sur le site officiel. "En France, elle sera disponible à partir de minuit", précise à FRANCE 24 Arnaud Lambert, chef produit Windows chez Microsoft France.
 

La présentation de Windows 7 par Steve Ballmer, PDG de Microsoft

 

Pour la version finale et commerciale, il faudra encore attendre un peu. Aucune date officielle n'a encore été rendue publique. "Lors du lancement de Vista, nous avions prévu la sortie du successeur trois ans plus tard, ce qui nous amène à début janvier 2010", précise Arnaud Lambert. Mais certains analystes estiment que Microsoft tentera d'aller plus vite et viserait la rentrée scolaire 2009-2010, période généralement favorable pour les ventes.
 

"Simplicité, fiabilité et vitesse" ont été les maîtres mots de Steve Ballmer pour présenter son nouveau système. Un credo qui résonne en écho aux problèmes rencontrés par Vista lors de sa sortie en janvier 2007. L'ordinateur démarrait plus lentement, les utilisateurs devaient faire face à des problèmes de compatibilité entre programmes et à une nouvelle interface jugée déroutante. "On a souffert d'un problème d'image à l'époque, mais les mises à jour ont permis d'en faire notre système le plus abouti, affirme Arnaud Lambert. C'est pourquoi, Microsoft assure que "Seven" est le "continium" de Vista.
 

Parmi les nouveautés, le géant de Redmond a particulièrement insisté sur le concept de Homegroup qui permet à tous les ordinateurs d'une même maison de partager des fichiers multimédias sans n'avoir rien à configurer ou presque. Plus gadget, mais dans l'air du temps, Windows 7 sera tactile. C'est-à-dire qu'à partir du moment où l'écran supporte cette technologie, on pourra se passer de souris et de clavier. Un système qui a été popularisé sur les téléphones portables grâce à l'iPhone d'Apple, le grand concurrent.
 

Enfin, petite révolution pour le créateur des logiciels bureautiques de type Words et autres, Microsoft a décidé de prendre en compte plus largement les solutions en ligne. "Les gens utilisent largement des services du genre Flickr pour les images ou des webmails, Windows 7, grâce à Windows Live, permettra d'être toujours connecté à ces communautés", affirme Arnaud Lambert. Des rumeurs ont même déjà commencé à circuler sur une suite bureautique entièrement en ligne, à l'image de ce que propose actuellement Google.

Première publication : 08/01/2009

COMMENTAIRE(S)