Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

FRANCE

Une hausse des prix de l'électricité n'est pas exclue

Dernière modification : 08/01/2009

Dans un entretien accordé au quotidien Aujourd'hui en France, le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, explique qu'il n'exclut pas une augmentation des prix de l'électricité dans les mois à venir.

AFP - Paris, 8 jan 2009 - Le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, n'exclut pas une augmentation des prix de l'électricité dans les mois à venir dans un entretien à Aujourd'hui en France/Le Parisien jeudi.

A propos de la vague de froid actuelle, le PDG estime qu'il pourrait y avoir "une pénurie d'électicité locale ou nationale si la consommation dépassait les capacités d'acheminement de notre réseau de lignes à haute tension". "Le problème se pose surtout pour la Bretagne et Provence-Alpes-Côte d'Azur", a-t-il dit.

"Pour l'instant, ça passe mais s'il faisait encore un petit peu plus froid nous ne sommes pas à l'abri d'un délestage, c'est-à-dire de couper le courant à certains clients pendant des périodes courtes pour répartir la pénurie", a-t-il averti.

En ce qui concerne l'augmentation des prix, "les Français doivent être conscients que, en euro constant, c'est-à-dire hors inflation, les prix de l'électricité sont inférieurs de 30% en 2007 à ce qu'ils étaient il y a vingt ans", a-t-il déclaré.

"Nous allons faire (...) des investissements importants. Nous allons les financer sans que pour les particuliers les tarifs régulés n'augmentent en moyenne plus vite que l'inflation, conformément à nos engagements de service public", a ajouté le patron d'EDF.

Pierre Gadonneix a également rappelé qu'il avait "relancé (...) depuis trois ans un grand programme d'investissement" en matière de production d'électricité, notamment d'origine nucléaire.

"Nous utilisons les centrales nucléaires de façon optimale mais nous sommes parvenus à la limite du système en pointe", selon lui, et "il est donc urgent de relancer les investissements".

Première publication : 08/01/2009

COMMENTAIRE(S)