Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-Orient

Affrontements entre partisans du Fatah et du Hamas

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 09/01/2009

À Ramallah, des incidents ont éclaté entre sympathisants du Fatah et du Hamas lors d'un rassemblement contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza. À Jérusalem, la police israélienne et des manifestants se sont également affrontés.

 

Retrouvez l'évolution du conflit heure par heure en cliquant ici.

 

Retrouvez le rapport du bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l'ONU sur la protection des civils en cliquant ici.

 

 

 

Des partisans du Hamas et du Fatah se sont affrontés dans le centre de Ramallah après la grande prière du vendredi, au moment où les manifestations des deux principaux mouvements palestiniens se sont croisées.

 

Sophie Claudet, envoyée spéciale de FRANCE24 à Ramallah était sur place : "La manifestation a très rapidement dégénérée entre jeunes du Fatah et jeunes du Hamas. Ce sont les gens du Fatah qui ont chargé les manifestants du Hamas. La Cisjordanie, et plus particulièrement Ramallah, est la terre du Fatah."

 

Au cœur de la manifestation à Ramallah
Images : W. Bracciano/FRANCE 24


Les forces de l'ordre ont tiré des bombes lacrymogènes et usé de matraques pour disperser les milliers de manifestants, dont 13 ont été hospitalisés.

 

De son côté, l'armée israélienne a annoncé dans un communiqué le bouclage total pendant 48 heures de la Cisjordanie à partir de vendredi minuit (22H00 GMT jeudi).


A Jérusalem-Est, des heurts ont éclaté dans certains quartiers après la prière du vendredi entre de jeunes Palestiniens et des policiers israéliens.

 

Les Palestiniens, pour la plupart masqués, ont lancé des cocktails Molotov et des pierres contre les forces anti-émeutes israéliennes, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes.


Ces manifestations ont fait suite à l’appel du Hamas à une "journée de colère" contre l'opération israélienne à Gaza.


La police israélienne s’est déployée en force. "Nous avons déployé des milliers d'hommes pour maintenir le calme à Jérusalem-Est", annexé après sa conquête en juin 1967, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

 


Le Hamas "rejette" la résolution du Conseil de sécurité (responsable)


Le Hamas "rejette" la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à un cessez-le-feu immédiat, estimant qu'elle ne servait pas les intérêts du peuple palestinien, a affirmé à l'AFP un responsable du mouvement islamiste au Liban.
  
"Nous rejetons (cette résolution) car elle ne sert pas nos intérêts ni ceux du peuple palestinien", a affirmé Raafat Morra.
  
"Cette résolution ne tient pas compte des aspirations et des principaux objectifs du peuple palestinien", a-t-il insisté.
  
La résolution 1860 du Conseil de sécurité, adoptée dans la nuit de vendredi à samedi par 14 voix sur 15 --les Etats-Unis s'abstenant--, "appelle à un cessez-le-feu immédiat, durable et pleinement respecté, menant au retrait complet des forces israéliennes de Gaza".
  
Elle "condamne toute violence et hostilité dirigées contre des civils et tout acte de terrorisme", et appelle notamment "à la fourniture sans obstructions (...) de l'aide humanitaire".

 

NB : En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).
 

Première publication : 09/01/2009

COMMENTAIRE(S)