Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales: un humour déplacé ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

La crise économique éjecte Kawasaki du circuit MotoGP

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 10/01/2009

Kawasaki a décidé de ne plus participer à la compétition de moto la plus prestigieuse au monde, évoquant des difficultés financières. C'est la quatrième entreprise japonaise à abandonner les sports mécaniques depuis le mois de décembre.

AFP - Le groupe japonais Kawasaki Heavy Industries (KHI) a annoncé vendredi qu'il ne participerait pas au championnat MotoGP à partir de 2009, afin de réduire ses coûts pour affronter la crise économique.
  
"L'effet de la crise financière en cours sur l'économie mondiale est important et nous pensons qu'un certain temps sera nécessaire avant la reprise", a déclaré le groupe dans un communiqué.
  
"Nous avons dès lors jugé utile de revoir la répartition de nos ressources financières et avons décidé de renoncer à participer au Moto GP à partir de 2009", a poursuivi Kawasaki.
  
Selon un responsable du groupe, Kawasaki dépensait quelque 4 milliards de yens (32 millions d'euros) chaque année pour la compétition.
  
En prenant cette décision, Kawasaki rejoint d'autres constructeurs japonais qui se sont retirés des sports mécaniques à cause de l'aggravation rapide de la conjoncture économique qui frappe durement l'industrie automobile.
  
Honda a annoncé en décembre qu'il abandonnait la Formule 1, alors que Subaru (Fuji Heavy Industries) et Suzuki ont décidé d'arrêter la compétition en championnat du monde des rallyes.
  
Kawasaki, groupe d'industrie lourde diversifié également très présent dans le secteur aéronautique, s'était lancé dans la compétition moto en 2003.
  
Le groupe a toutefois indiqué qu'il continuerait de participer à des courses de motos commerciales.

Première publication : 09/01/2009

COMMENTAIRE(S)