Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

Un parrain colombien de la drogue assassiné à Madrid

Dernière modification : 09/01/2009

Un Colombien, considéré comme un des parrains du trafic de drogue dans son pays, a été assassiné par balles jeudi dans un hôpital de Madrid alors qu'il y recevait des soins. Pour la police, ce meurtre serait lié à un règlement de comptes.

AFP - Un Colombien, considéré comme un des parrains du trafic de drogue en Colombie, a été assassiné jeudi dans un hôpital de Madrid où il avait été admis pour des problèmes pulmonaires, ont rapporté plusieurs médias espagnols.

Leonidas Vargas Vargas, alias "Le Vieux", 60 ans, a été tué par balles par un homme qui a pénétré dans sa chambre et a tiré sur lui à quatre reprises avant de s'enfuir, a confirmé la police espagnole.

Les images des caméras de sécurité de l'hôpital étaient jeudi soir en cours d'analyse pour déterminer si l'assassin y apparaissait.

En juillet 2006, Vargas avait été arrêté à Madrid alors qu'il sortait d'un hôtel dans le cadre d'une affaire concernant une cargaison de 500 kilos de cocaïne. Il avait depuis été mis en liberté sous caution en Espagne, dans l'attente d'être traduit en justice une fois l'instruction du dossier terminée, a précisé la police.

Au moment de son arrestation, sa tête était mise à prix par la Colombie à cinq millions de dollars. L'homme était considéré, selon les indications données à l'époque par la police espagnole, comme un "chef important du trafic de drogue en Colombie", lié au cartel de Medellin.

Selon la police, l'assassinat est sans doute lié à un règlement de comptes.

En 1995, Vargas avait été condamné en Colombie à 19 ans de prison et 1,5 million de dollars d'amende pour trafic de stupéfiants.

Première publication : 09/01/2009

COMMENTAIRE(S)