Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Des compagnies américaines et européennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

Le président de Satyam se livre à la police

Dernière modification : 11/01/2009

Au cœur d'un vaste scandale financier, B. Ramalinga Raju, président et fondateur du quatrième groupe indien de logiciels et services informatiques Satyam, a été placé en détention avant d'être présenté à la justice.

AFP - Le patron du quatrième groupe indien de logiciels et services informatiques, Satyam, au centre d'un vaste scandale de fraude comptable, a été placé en détention et doit être présenté samedi à la justice, selon la police.

B. Ramalinga Raju et son frère Rama Raju - un ancien dirigeant de Satyam - se sont livrés à la police vendredi soir.

"Les deux hommes sont en détention (...). Ils seront déférés aujourd'hui (samedi)", a déclaré à des journalistes V.S Kaumudi, un policier de la ville méridionale d'Hyderabad où est basée Satyam.

B. Ramalinga Raju, président et fondateur de cette société cotée à Bombay et à New York, avait démissionné mercredi après avoir reconnu une fraude comptable d'un milliard de dollars.

Il a notamment admis fait artificiellement gonfler ses bénéfices sur plusieurs exercices. Son bilan comptable à la fin septembre 2008 fait état d'un excédent de 50,4 milliards de roupies (1,03 milliard de dollars).

La société est en pleine déconfiture depuis que quatre dirigeants, sur les 10 du conseil d'administration, ont démissionné en décembre, à la suite de l'acquisition avortée pour 1,6 milliard de dollars des entreprises indiennes Maytas Properties et Maytas Infrastructure.

L'informatique indienne et ses "quatre grands" --Infosys, Satyam, Wipro et Tata consultancy services (TCS)-- est l'une des victimes en Inde de la crise financière mondiale partie des Etats-Unis, son principal marché.

Ce secteur, évalué à 50 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel et qui a longtemps profité de l'essor des délocalisations, souffre depuis deux ans de la hausse des salaires des ingénieurs indiens et de l'effondrement des commandes de clients américains.
 

Première publication : 10/01/2009

COMMENTAIRE(S)