Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

Le président de Satyam se livre à la police

Dernière modification : 11/01/2009

Au cœur d'un vaste scandale financier, B. Ramalinga Raju, président et fondateur du quatrième groupe indien de logiciels et services informatiques Satyam, a été placé en détention avant d'être présenté à la justice.

AFP - Le patron du quatrième groupe indien de logiciels et services informatiques, Satyam, au centre d'un vaste scandale de fraude comptable, a été placé en détention et doit être présenté samedi à la justice, selon la police.

B. Ramalinga Raju et son frère Rama Raju - un ancien dirigeant de Satyam - se sont livrés à la police vendredi soir.

"Les deux hommes sont en détention (...). Ils seront déférés aujourd'hui (samedi)", a déclaré à des journalistes V.S Kaumudi, un policier de la ville méridionale d'Hyderabad où est basée Satyam.

B. Ramalinga Raju, président et fondateur de cette société cotée à Bombay et à New York, avait démissionné mercredi après avoir reconnu une fraude comptable d'un milliard de dollars.

Il a notamment admis fait artificiellement gonfler ses bénéfices sur plusieurs exercices. Son bilan comptable à la fin septembre 2008 fait état d'un excédent de 50,4 milliards de roupies (1,03 milliard de dollars).

La société est en pleine déconfiture depuis que quatre dirigeants, sur les 10 du conseil d'administration, ont démissionné en décembre, à la suite de l'acquisition avortée pour 1,6 milliard de dollars des entreprises indiennes Maytas Properties et Maytas Infrastructure.

L'informatique indienne et ses "quatre grands" --Infosys, Satyam, Wipro et Tata consultancy services (TCS)-- est l'une des victimes en Inde de la crise financière mondiale partie des Etats-Unis, son principal marché.

Ce secteur, évalué à 50 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel et qui a longtemps profité de l'essor des délocalisations, souffre depuis deux ans de la hausse des salaires des ingénieurs indiens et de l'effondrement des commandes de clients américains.
 

Première publication : 10/01/2009

COMMENTAIRE(S)