Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Manifestations pro-palestiniennes dans toute l'Europe

©

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 11/01/2009

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans toute l'Europe pour manifester contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, provoquant parfois des heurts avec la police, comme à Paris ou à Londres.

AFP - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à nouveau samedi contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza dans plusieurs villes d'Europe, dont Paris et Londres où des affrontements ont éclaté avec la police.
  
Entre 30.000 personnes, selon la police, et 100.000, d'après les organisateurs, ont manifesté dans les rues de la capitale française.
  
Un petit mannequin recouvert d'un linceul blanc et symbolisant les enfants morts à Gaza depuis le début de l'offensive israélienne était porté en tête du cortège.
  
Aux cris d'"Israël assassin" et "Halte au massacre", la foule brandissait de nombreux drapeaux palestiniens. Certains portaient également des portraits du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah et du fondateur du mouvement islamiste Hamas Ahmed Yassine, assassiné par Israël.
  
De nombreuses personnalités de gauche figuraient dans le cortège, au côté de la déléguée de Palestine en France Hind Koury, qui a exigé "que l'Onu impose des sanctions au gouvernement d'Israël".
  
Cette manifestation avait été placée sous haute surveillance pour éviter les incidents (pillages, voitures brûlées, actes de vandalisme) qui avaient éclaté après la marche du 3 janvier. Elle avait réuni quelque 21.000 personnes.
  
D'autres manifestations en France, où 80 rassemblements étaient prévus, ont réuni des dizaines de milliers de personnes. Des incidents ont éclaté à Nice (sud) où de jeunes manifestants ont brisé les vitrines d'un Mc Donald's et jeté des pierres contre le casino Ruhl "parce que c'est juif", a expliqué l'un d'eux.
  
A Londres, quelque 12.000 personnes selon la police -100.000 selon les organisateurs- se sont rassemblées en début d'après-midi près de Hyde Park. Le cortège, emmené par des artistes et hommes politiques de gauche, s'est ensuite dirigé vers l'ambassade israélienne.
  
Certains manifestants brandissaient des pancartes ornées du drapeau palestinien réclamant: "Libérez la Palestine", ou "Arrêtez l'holocauste à Gaza".
  
Des affrontements ont éclaté avec la police, après que des manifestants eurent tenté de forcer la grille d'entrée de la rue attenante à l'ambassade d'Israël.
  
Dans les pays nordiques, plus de 10.000 personnes ont manifesté, selon la police. Il s'agit de la mobilisation la plus importante en Scandinavie depuis le début du conflit.
  
Des incidents ont émaillé la manifestation à Oslo, qui a rassemblé 2.000 personnes, avec des tirs de feux d'artifice et des jets de pierres, qui ont fait deux blessés. La police a répondu en dispersant la manifestation à l'aide de gaz lacrymogènes.
  
Des dégradations ont également été commises à Copenhague, en marge d'une manifestation. A Stockholm, entre 4.000 et 5.000 personnes se sont rendues devant l'ambassade israélienne, sous les harangues "Fermez l'ambassade" ou encore "Boycott Israël, longue vie à la Palestine".
  
En Allemagne, près de 24.000 personnes ont manifesté dans différentes villes du pays, dont quelque 10.000, en majorité issues de la communauté turque, à Duisbourg (ouest), selon la police.
  
Quelques milliers de personnes dont de nombreux Palestiniens installés en Italie ont aussi manifesté à Milan et Turin (nord). Ils étaient 7.000 à Berne, 2.000 à Athènes et Salonique (nord de la Grèce), un millier à Budapest et autant à Sarajevo, et quelque 250 à Varsovie.
  
Par ailleurs, les Premières dames de huit pays musulmans --notamment la reine Rania de Jordanie, Asma al-Assad, l'épouse du chef de l'Etat syrien, Aicha Kadhafi, la fille du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et Wafa Sleimane, l'épouse du président libanais-- ont dénoncé à l'occasion d'une réunion à Istanbul l'offensive israélienne.
  
Vendredi, des dizaines de milliers de personnes étaient déjà descendues dans les rues, notamment au Moyen-Orient, pour protester contre l'offensive israélienne qui a fait près de 800 morts palestiniens et entrait samedi dans sa roisième semaine.
  
Des manifestations de soutien à Israël étaient prévues dimanche à Berlin, Londres, Prague. Des rassemblements pro-palestiniens devaient avoir lieu à Bruxelles et Madrid.

Première publication : 10/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)