Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Les Nations unies réactivent l'aide humanitaire

Vidéo par Nicolas GERMAIN , Marion GAUDIN

Dernière modification : 10/01/2009

Deux jours après avoir suspendu la distribution de l'aide aux habitants de la bande de Gaza, l'ONU a repris ses opérations humanitaires après avoir obtenu des garanties de sécurité.

Retrouvez l'évolution du conflit heure par heure en cliquant ici.

 

AFP - Les Nations unies vont reprendre la distribution d'aide aux habitants de la bande de Gaza, après avoir reçu des assurances en matière de sécurité de la part d'Israël, a annoncé l'ONU vendredi soir dans un communiqué publié à New York.

L'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa), bien que déplorant une situation humanitaire "critique", avait suspendu depuis jeudi ses opérations à Gaza après qu'un de ses convois eut été touché par des obus israéliens et un chauffeur palestinien tué.

Mais l'Unrwa a annoncé vendredi que les Nations unies avaient reçu "des assurances crédibles que la sécurité des personnels de l'ONU, ses installations et ses opérations humanitaires serait pleinement respectée".

 


 
  

"Sur cette base, les mouvements des personnels de l'ONU, suspendus hier, reprendront dès que possible", indique le communiqué.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait de son côté réduit ses activités dans la ville de Gaza, après que l'un de ses véhicules eut essuyé des tirs, apparemment israéliens.

 

Ces assurances ont été données lors d'une réunion de haut niveau vendredi au ministère de la Défense à Tel Aviv, pendant laquelle Israël a exprimé ses "profonds regrets" et assuré que ces incidents ne reflétaient pas la politique officielle du gouvernement, ont indiqué des responsables de l'ONU.

Le communiqué précise que les Nations unies "examineront sans arrêt les conditions de sécurité de leur personnel".

S'exprimant lors d'une liaison vidéo depuis Gaza, le directeur des opérations de l'Unrwa, John Ging, a déclaré que les employés de l'ONU étaient "très soulagés".

 

Il a assuré que plusieurs centaines de milliers d'habitants de Gaza avaient un besoin criant de nourriture, d'eau et d'autres produits de base.

Selon des responsables de l'ONU, 80% des 1,5 million d'habitants de Gaza ont besoin d'aide humanitaire et la situation sur place est "extrêmement préoccupante".

La majeure partie du territoire est privée d'électricité et les déjections s'entassent dans les rues, ont-ils ajouté, précisant que plus de 21.000 personnes étaient à présent hébergées dans des écoles de l'ONU où manquent les couvertures et autres matériels de première nécessité.

"Les assurances reçues d'Israël constituent une très bonne nouvelle", a déclaré à la presse le sous-secrétaire général de l'ONU pour les Affaires humanitaires John Holmes, tout en soulignant que la situation humanitaire à Gaza restait "la même sinon pire" et que le nombre de civils parmi les victimes des bombardements allait croissant.

 

L'offensive israélienne sur la bande de Gaza est entrée samedi dans sa troisième semaine.

Israël a poursuivi pendant la nuit ses bombardements sur le territoire palestinien, ignorant un appel du Conseil sécurité de l'ONU à un cessez-le-feu immédiat des hostilités qui ont déjà fait au moins 800 morts chez les Palestiniens.

Le Hamas, qui contrôle le territoire, a également ignoré la résolution des Nations unies et avait continué vendredi à tirer des roquettes sur Israël.

 

NB : En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).
 

Première publication : 10/01/2009

COMMENTAIRE(S)