Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

Moyen-Orient

Nouvelle nuit de combats, Khaled Mechaal refuse la trêve

©

Vidéo par Céline BRUNEAU

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 11/01/2009

Israël a ignoré l'appel de l'ONU au cessez-le-feu et poursuit son offensive sur la bande de Gaza. Khaled Mechaal, le chef du bureau politique du Hamas, a rejeté la trêve et exhorté les Palestiniens à la résistance.

L'offensive israélienne qui a fait plus de 800 morts à Gaza est entrée samedi dans sa troisième semaine au moment où des contacts diplomatiques s'intensifiaient au Caire en vue d'un cessez-le-feu, préconisé par le Conseil de sécurité de l'ONU.
  
Israël, qui a décidé de ne pas tenir compte d'une résolution du Conseil de sécurité appelant à un cessez-le-feu immédiat, menait de nouvelles attaques dans le territoire contrôlé par le mouvement islamiste Hamas après une série de raids nocturnes.
  
Le Hamas s'est dit "pas concerné" par la résolution de l'ONU. Huit nouvelles roquettes tirées depuis la bande de Gaza se sont abattues samedi dans le sud d'Israël, l'armée israélienne n'ayant pas réussi à mettre fin à ces tirs, principal objectif affiché de son offensive lancée le 27 décembre.
  
Deux Israéliens ont été légèrement blessés à Ashkelon, selon l'armée.
  
Dans la matinée, huit membres d'une même famille, dont un enfant de 12 ans, ont été tués dans des bombardements israéliens à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, selon une source médicale palestinienne et une victime.
  
Au total, 22 personnes ont trouvé la mort samedi dans des attaques dans la bande de Gaza, notamment dans le nord où les combats les plus violents opposent les troupes israéliennes aux activistes du Hamas, a affirmé le chef des services d'urgence palestiniens Mouawiya Hassanein.
  
L'armée israélienne a affirmé avoir attaqué "plus de quarante" cibles dans la nuit à Gaza, notamment des sites de lancement de roquettes et des tunnels de contrebande à la frontière entre Gaza et l'Egypte.
    
Selon les services d'urgences de la bande de Gaza, plus de 850 Palestiniens, dont 270 enfants, ont été tués depuis le début le 27 décembre de l'offensive israélienne dont l'objectif déclaré était de mettre fin aux tirs de roquettes palestiniens.
  
L'armée israélienne a estimé samedi soir avoir tué 550 combattants palestiniens.
  
Trois civils et 10 soldats israéliens ont été tués depuis le début de l'opération "Plomb durci", selon l'armée.
  
Khaled Mechaal refuse toute trêve tant que les israéliens ne se retirent pas de Gaza
 

L'armée israélienne "n'a atteint aucun de ses objectifs" militaires à Gaza depuis le début de son offensive contre le Hamas, mais a commis un "Holocauste" dans le territoire palestinien, a estimé samedi dans un discours télévisé le chef du mouvement islamiste Khaled Mechaal.
  
M. Mechaal a par ailleurs posé quatre conditions à toute discussion sur une trêve, alors qu'une délégation de son mouvement examine au Caire une initiative de cessez-le-feu égyptienne.
  
Il a réclamé la "fin de l'agression israélienne", un retrait israélien de la bande de Gaza, la levée du blocus du territoire et l'ouverture de tous ses points de passage.
  
"Je peux dire en toute confiance que, sur le plan militaire, l'ennemi a complètement échoué, il n'a atteint aucun de ses objectifs", a déclaré dans une allocution retransmise par la télévision publique syrienne M. Mechaal qui vit en exil à Damas.
  
"Je m'adresse aux sionistes, aux Israéliens, je leur demande +à quoi êtes-vous arrivés avec cette guerre? A part tuer des enfants, des innocents?+", a-t-il lancé.
  
"L'ennemi voulait envahir Gaza pour mettre un terme au pouvoir qu'y exerce le Hamas, pour faire cesser les tirs de roquettes (sur Israël) et pour imposer une nouvelle réalité ouvrant la voie à l'extermination de la cause palestinienne", a-t-il déclaré.
  
"Que reste-t-il de ces objectifs aujourd'hui?", a-t-il poursuivi. "L'ennemi a échoué en commettant un véritable Holocauste sur le sol de Gaza".
   
M. Mechaal a estimé que le gouvernement israélien avait lancé son offensive pour remporter les élections législatives du 10 février en Israël.
  
"Vos leaders veulent remporter les élections", a-t-il dit en s'adressant aux Israéliens. "Le sang palestinien est devenu un moyen pour remporter les élections".
  
Mais il a jugé qu'au final, l'Etat hébreu avait perdu la guerre d'un point de vue moral et perdu sa crédibilité, et que l'offensive avait favorisé le renforcement de la "résistance" palestinienne.
  
M. Mechaal a cité quatre conditions en vue de discussions de trêve.
  
"Nous demandons l'arrêt immédiat de l'agression, le retrait immédiat des forces israéliennes de Gaza, la levée du blocus et l'ouverture de tous les points de passage. Nous discuterons ensuite d'une trêve ensuite", a affirmé M. Mechaal.
  
"Nous n'accepterons pas une trêve permanente, car la résistance doit se poursuivre tant qu'il y aura une occupation", a-t-il cependant indiqué.
  
M. Moubarak a proposé un plan prévoyant notamment "un cessez-le-feu immédiat pour une période limitée", permettant l'établissement de couloirs humanitaires et laissant le temps à l'Egypte d'oeuvrer pour un cessez-le-feu "global et définitif".
 


 
 

NB : En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).

 

Première publication : 10/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)