Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

Guantanamo fermera plus tard que prévu, annonce Obama

Dernière modification : 11/01/2009

Revenant sur sa promesse de campagne électorale, le président élu des États-Unis Barack Obama a reconnu dimanche qu'il n'arriverait pas à fermer le camp de Guantanamo dans les 100 premiers jours de sa présidence.

AFP - Barack Obama a reconnu qu'il n'arrivera pas à fermer le camp de prisonniers de Guantanamo dans les 100 premiers jours de sa présidence, mais a réitéré sa promesse de clore l'installation controversée, selon les extraits d'une interview qui sera diffusée dimanche.

"C'est plus difficile que nombre de gens ne le pensent", a déclaré le président élu américain dans une interview qui doit être diffusée sur la chaîne de télévision américaine ABC.

"Je crois que cela va prendre un certain temps et nos équipes de juristes travaillent avec les responsables de la sécurité nationale, en ce moment même, pour arriver à savoir exactement ce que nous allons faire", a souligné M. Obama, qui s'était engagé à fermer Guantanamo dans les 100 jours suivant son investiture.

Le camp de prisonniers de Guantanamo est devenu le symbole des aspects les plus controversés de la guerre contre le terrorisme lancée par l'administration du président George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001.

Mais M. Obama a réitéré sa promesse de fermer l'installation qui se trouve sur le territoire cubain.

"Je ne veux pas qu'il y ait d'ambiguité sur cette question. Nous allons fermer Guantanamo et nous allons le faire de manière à être sûr que les procédures que nous mettons en place respectent notre constitution", a-t-il souligné.

Première publication : 11/01/2009

COMMENTAIRE(S)