Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • En direct : "Ce qui nous unit doit être plus fort que nos différences", dit Valls

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

EUROPE

Le prince Harry au cœur d'une polémique sur des propos racistes

Dernière modification : 11/01/2009

Le site du journal News of the World a diffusé une vidéo de 2006 où l'on peut voir le prince Harry qualifier un membre de son unité de "Paki", terme péjoratif désignant les Pakistanais et les Indiens. La famille royale a publié des excuses.

AFP - Le prince Harry, troisième dans l'ordre de succession au trône britannique, est au centre d'une polémique pour des propos présumés racistes, prononcés sur une vidéo où il qualifie un membre de son unité militaire de "Paki" ("Pakistanais") et traite un autre d'"enturbanné".
   
La vidéo, obtenue par l'hebdomadaire News of the World qui l'a mise en ligne, replonge le prince Harry, 24 ans, en pleine controverse, quatre ans après la publication de photos le montrant déguisé en nazi, arborant un brassard à croix gammée, lors d'une soirée.
   
Le film a été tourné par Harry en 2006 alors qu'il était élève officier.
   
S'adressant à un élève officier d'origine asiatique, il dit: "Ah, notre petit ami Paki, Ahmed". "Paki" est un terme péjoratif désignant les Indiens et Pakistanais. L'Inde et le Pakistan sont d'ex-colonies britanniques.
   
Harry fait la seconde remarque au cours d'un exercice. Une fois encore, il est derrière la caméra, quand il aperçoit un de ses camarades avec ce qui semble un filet de camouflage autour de la tête. Alors que ce dernier regarde la caméra, Harry lance: "Voici Dan... Putain, on dirait un enturbanné", ("raghead", terme raciste désignant les arabes, ndlr).
   
La famille royale a publié des excuses, soulignant que le prince avait utilisé le terme "Paki" "sans arrière-pensée, en tant que surnom à propos d'un membre très apprécié de son unité" et assurant qu'"en aucune façon" il n'avait "voulu insulter son ami".
   
"Le prince Harry comprend parfaitement combien ce terme peut être insultant, et est tout à fait désolé s'il a blessé quelqu'un", explique la famille dans un communiqué.
   
Harry a servi 10 semaines en Afghanistan à partir de fin 2007, mais a dû rentrer en raison de craintes concernant sa sécurité. Il est actuellement lieutenant et doit entamer prochainement une formation de pilote d'hélicoptère de combat.
   
L'organe de surveillance des discriminations en Grande-Bretagne a qualifié ces propos de "dérangeants" et demandé une enquête au ministère de la Défense.

Première publication : 11/01/2009

COMMENTAIRE(S)