Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

EUROPE

Le prince Harry au cœur d'une polémique sur des propos racistes

Dernière modification : 11/01/2009

Le site du journal News of the World a diffusé une vidéo de 2006 où l'on peut voir le prince Harry qualifier un membre de son unité de "Paki", terme péjoratif désignant les Pakistanais et les Indiens. La famille royale a publié des excuses.

AFP - Le prince Harry, troisième dans l'ordre de succession au trône britannique, est au centre d'une polémique pour des propos présumés racistes, prononcés sur une vidéo où il qualifie un membre de son unité militaire de "Paki" ("Pakistanais") et traite un autre d'"enturbanné".
   
La vidéo, obtenue par l'hebdomadaire News of the World qui l'a mise en ligne, replonge le prince Harry, 24 ans, en pleine controverse, quatre ans après la publication de photos le montrant déguisé en nazi, arborant un brassard à croix gammée, lors d'une soirée.
   
Le film a été tourné par Harry en 2006 alors qu'il était élève officier.
   
S'adressant à un élève officier d'origine asiatique, il dit: "Ah, notre petit ami Paki, Ahmed". "Paki" est un terme péjoratif désignant les Indiens et Pakistanais. L'Inde et le Pakistan sont d'ex-colonies britanniques.
   
Harry fait la seconde remarque au cours d'un exercice. Une fois encore, il est derrière la caméra, quand il aperçoit un de ses camarades avec ce qui semble un filet de camouflage autour de la tête. Alors que ce dernier regarde la caméra, Harry lance: "Voici Dan... Putain, on dirait un enturbanné", ("raghead", terme raciste désignant les arabes, ndlr).
   
La famille royale a publié des excuses, soulignant que le prince avait utilisé le terme "Paki" "sans arrière-pensée, en tant que surnom à propos d'un membre très apprécié de son unité" et assurant qu'"en aucune façon" il n'avait "voulu insulter son ami".
   
"Le prince Harry comprend parfaitement combien ce terme peut être insultant, et est tout à fait désolé s'il a blessé quelqu'un", explique la famille dans un communiqué.
   
Harry a servi 10 semaines en Afghanistan à partir de fin 2007, mais a dû rentrer en raison de craintes concernant sa sécurité. Il est actuellement lieutenant et doit entamer prochainement une formation de pilote d'hélicoptère de combat.
   
L'organe de surveillance des discriminations en Grande-Bretagne a qualifié ces propos de "dérangeants" et demandé une enquête au ministère de la Défense.

Première publication : 11/01/2009

COMMENTAIRE(S)