Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

EUROPE

Le prince Harry au cœur d'une polémique sur des propos racistes

Dernière modification : 11/01/2009

Le site du journal News of the World a diffusé une vidéo de 2006 où l'on peut voir le prince Harry qualifier un membre de son unité de "Paki", terme péjoratif désignant les Pakistanais et les Indiens. La famille royale a publié des excuses.

AFP - Le prince Harry, troisième dans l'ordre de succession au trône britannique, est au centre d'une polémique pour des propos présumés racistes, prononcés sur une vidéo où il qualifie un membre de son unité militaire de "Paki" ("Pakistanais") et traite un autre d'"enturbanné".
   
La vidéo, obtenue par l'hebdomadaire News of the World qui l'a mise en ligne, replonge le prince Harry, 24 ans, en pleine controverse, quatre ans après la publication de photos le montrant déguisé en nazi, arborant un brassard à croix gammée, lors d'une soirée.
   
Le film a été tourné par Harry en 2006 alors qu'il était élève officier.
   
S'adressant à un élève officier d'origine asiatique, il dit: "Ah, notre petit ami Paki, Ahmed". "Paki" est un terme péjoratif désignant les Indiens et Pakistanais. L'Inde et le Pakistan sont d'ex-colonies britanniques.
   
Harry fait la seconde remarque au cours d'un exercice. Une fois encore, il est derrière la caméra, quand il aperçoit un de ses camarades avec ce qui semble un filet de camouflage autour de la tête. Alors que ce dernier regarde la caméra, Harry lance: "Voici Dan... Putain, on dirait un enturbanné", ("raghead", terme raciste désignant les arabes, ndlr).
   
La famille royale a publié des excuses, soulignant que le prince avait utilisé le terme "Paki" "sans arrière-pensée, en tant que surnom à propos d'un membre très apprécié de son unité" et assurant qu'"en aucune façon" il n'avait "voulu insulter son ami".
   
"Le prince Harry comprend parfaitement combien ce terme peut être insultant, et est tout à fait désolé s'il a blessé quelqu'un", explique la famille dans un communiqué.
   
Harry a servi 10 semaines en Afghanistan à partir de fin 2007, mais a dû rentrer en raison de craintes concernant sa sécurité. Il est actuellement lieutenant et doit entamer prochainement une formation de pilote d'hélicoptère de combat.
   
L'organe de surveillance des discriminations en Grande-Bretagne a qualifié ces propos de "dérangeants" et demandé une enquête au ministère de la Défense.

Première publication : 11/01/2009

COMMENTAIRE(S)