Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

EUROPE

Moscou rétablit ses livraisons vers l'Europe

©

Vidéo par Philomé ROBERT

Dernière modification : 13/01/2009

Les représentants ukrainiens, russes et européens ont signé un accord qui prévoit le déploiement d'observateurs internationaux en Ukraine afin d'y surveiller le transit du gaz russe censé être livré vers le Vieux Continent.

AFP - Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a donné lundi soir le feu vert au géant gazier Gazprom, contrôlé par l'Etat russe, de reprendre les livraisons de gaz via l'Ukraine à l'Europe interrompues depuis six jours en raison d'un conflit entre Moscou et Kiev, selon les agences russe.

Lors d'un entretien avec M. Poutine, le patron de Gazprom, Alexeï Miller, a déclaré: "Nous allons commencer demain à 10 heures du matin, heure de Moscou (07H00 GMT), à pomper du gaz", qui doit transiter par l'Ukraine pour les clients européens en vue de reprendre les livraisons, a-t-il dit.

"D'accord, commencez le travail", lui a répondu M. Poutine, selon des images retransmises par la télévision russe.

Les livraisons de gaz russe vers l'Europe, via l'Ukraine, coupées depuis mercredi, devraient reprendre mardi matin, avaient indiqué plus tôt dans la journée tant la présidence tchèque de l'Union européenne que Gazprom.

"La partie russe nous a promis qu'elle rouvrirait les robinets, s'il n'y a pas d'obstacle, à 08H00 heure européenne (07H00 GMT) mardi", avait indiqué le ministre tchèque de l'Energie, Martin Riman, dont le pays préside l'UE.

Une fois les vannes du gaz russe rouvertes, il pourrait y avoir un délai d'au moins trois jours selon Bruxelles pour qu'il arrive aux clients de l'UE.

L'UE, la Russie et l'Ukraine semblent désormais d'accord sur les modalités de déploiement des observateurs internationaux censés veiller au bon acheminement des livraisons russes à travers l'Ukraine - comme le réclamait Moscou, qui accuse Kiev de lui "voler" du gaz destiné aux clients européens.

Première publication : 12/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)