Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le show Netanyahou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux États-Unis : coup de froid entre Israël et la Maison Blanche

En savoir plus

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : l'opposition russe punie ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Près de 250 personnes toujours portées disparues

Vidéo par Marion GAUDIN

Dernière modification : 12/01/2009

Un ferry transportant plus de 260 passagers a fait naufrage dimanche au large de l'île de Sulawesi en raison du mauvais temps. Dix-huit survivants ont été retrouvés. Les recherches se sont intensifiées lundi, avec la participation de l'armée.

AFP - Près de 250 personnes étaient toujours portées disparues lundi plus de 24 heures après le naufrage d'un ferry transportant plus de 260 passagers au large de l'île de Sulawesi (Célèbes) dans de mauvaises conditions météorologiques, a indiqué le ministre des Transports.
   
Les recherches se sont intensifiées lundi matin, avec la participation de l'armée, mais les autorités avaient peu d'espoir de retrouver de nouveaux survivants.
   
"A l'heure actuelle, 18 personnes ont été secourues et 249 sont toujours portées disparues", a indiqué Jusman Syafii Djamal à l'AFP.
   
Le ferry Teratai Prima transportait quelque 250 passagers et 17 membres d'équipage lorsque les autorités maritimes ont perdu le contact avec lui dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'il se trouvait à 50 km au large de l'île de Sulawesi. Le navire effectuait la liaison entre Pare Pare, un port de l'ouest de Sulawesi, et Samarinda, dans la province de Kalimantan Est, sur l'île de Bornéo.
   
Parmi les survivants, figurent le capitaine, plusieurs membres d'équipage et quelques passagers, dont Yulianus Mangande, 29 ans. Il a raconté à l'AFP que la plupart des passagers dormaient lorsque le navire s'est soudain penché avant de couler vers 03H30 dimanche.
   
"J'ai senti que le bateau basculait vers la gauche avant de se renverser totalement. J'ai dû nager dans le noir et dans une mer démontée jusqu'au matin", a-t-il témoigné. Il a été secouru par des pêcheurs vers 11H00.
   
De nombreux Indonésiens ne savent pas nager et il est difficile de survivre en pleine mer, même dans des eaux qui ne sont pas froides, pendant plusieurs heures.
   
Un autre survivant, Rudi Alvian, 17 ans, a raconté s'être aggripé à un régime de bananes qui flottait avant de pouvoir rejoindre un canot de sauvetage.
   
Les recherches étaient notamment menées lundi par deux navires et un avion de la marine indonésienne dans des conditions météorologiques qui restaient difficiles avec une forte houle.
   
Les naufrages sont fréquents en Indonésie, un immense archipel de plus de 17.000 îles et îlots, où le ferry est l'un des principaux modes de transport.
   
Les listes de passagers sous-estiment souvent le nombre réel de personnes embarquées et les normes de sécurité laissent parfois à désirer.
   
En décembre 2006, plus de 500 personnes avaient péri dans le naufrage d'un ferry au large de l'île de Java. En mai 2008, un ferry avait pris feu dans une rivière de Bornéo mais la totalité des quelque 800 passagers avaient survécu.
  

Première publication : 12/01/2009

COMMENTAIRE(S)