Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

Moyen-Orient

Intenses combats dans Gaza-ville au 18e jour de l'offensive

Dernière modification : 13/01/2009

Soutenus par l'aviation, des blindés israéliens sont entrés avant l'aube dans plusieurs quartiers de la ville de Gaza. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir ce mardi pour discuter de la situation dans le territoire palestinien.

Retrouvez notre dossier consacré aux événements dans la bande de Gaza

  

Suivez l'évolution du conflit heure par heure en cliquant ici

 

 A lire également l'article "Les troupes israéliennes sont entrées dans la ville de Gaza", ainsi que "Gaza : que pourra faire Obama ?" sur le site des Observateurs.

 

 

AFP - Les blindés de l'armée israélienne, soutenus par d'intenses moyens aériens, ont opéré dans la nuit de lundi à mardi des incursions dans trois quartiers de la ville de Gaza, selon un correspondant de l'AFP citant des témoins.

"Les chars sont entrés plus profondément dans les quartiers de Tal al-Hawa, cheikh Ajline et Zeitoun", des secteurs périphériques de la ville que "l'aviation et les chars bombardent", a indiqué ce correspondant.

Les combattants palestiniens répliquaient en tirant des obus de mortier et des roquettes RPG, a-t-il ajouté. Au moins une personne est morte à Zeitoun, selon des sources médicales palestiniennes. Des habitants d'un autre quartier périphérique, cheikh Radouane, ont indiqué que trois personnes avaient été blessées lors de la destruction de leur maison dans un raid aérien.

Selon les témoins, des unités israéliennes ont pénétré après 00H00 (22H00 GMT lundi) dans Tal Al-Hawa, dans le sud de la ville, où ils ont été la cible de tireurs embusqués, avant de recevoir le soutien des chars et de l'aviation.

Un porte-parole de l'armée israélienne a confirmé que des combats avaient lieu dans plusieurs quartiers de la ville, sans donner plus de précisions.

La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a affirmé à l'AFP avoir détruit deux chars israéliens à Zeitoun et tué un nombre indéterminé de militaires dans le village de Khouzaa, près de Khan Younès (sud). Ces affirmations ont été démenties par l'armée.

Lundi, les chars israéliens ont avancé sur plusieurs centaines de mètres à l'intérieur de cheikh Ajline, Touffah et Zeitoun, se heurtant à des combattants palestiniens sur les trois axes, selon des témoins, alors que des attaques aériennes étaient menées en parallèle dans le centre-ville.

"Nous renforçons l'encerclement de la ville de Gaza", a expliqué aux journalistes le général Eyal Eisenberg, commandant des opérations sur le terrain. "Nous ne sommes pas statiques, nous prenons soin d'être constamment en mouvement", a-t-il ajouté.

Des combats ont également eu lieu à Beit Lahiya et Jabaliya (nord) et près de Khan Younès, alors que l'aviation menait de nouveaux raids nocturnes à Rafah pour détruire des tunnels reliant le sud de la bande de Gaza à l'Egypte. Selon un porte-parole, 60 cibles ont été atteintes lundi, dont 20 tunnels de contrebande à Rafah et neuf sites de tirs de roquettes.

Des témoins ont aussi indiqué que les unités militaires israéliennes étaient entrées à Khouzaa, au sud-est de Khan Younès près de la frontière israélienne, mais avaient dû se replier après avoir été prises sous le feu de tireurs. Le village a ensuite été la cible de tirs de blindés.

L'armée israélienne a lancé le 27 décembre l'opération "Plomb durci" contre le mouvement islamiste Hamas pour mettre fin aux tirs de roquette de la bande de Gaza vers le sud d'Israël.

Selon le chef des services d'urgences à Gaza, Mouawiya Hassanein, 919 Palestiniens ont été tués depuis le début de l'offensive, dont 277 enfants, 97 femmes et 92 personnes âgées et plus de 4.100 autres ont été blessés.

 

 

 

NB : En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).

 

Première publication : 13/01/2009

COMMENTAIRE(S)