Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Culture

Le compositeur libanais Mansour Rahbani est mort à l'âge de 83 ans

Dernière modification : 13/01/2009

Le célèbre compositeur libanais Mansour Rahbani est décédé d'une pneumonie à l'âge de 83 ans. Il était l'auteur, avec son frère, de nombreuses chansons de la star libanaise Fairouz. Une de ses comédies musicales a été adaptée au cinéma.

AFP - Le musicien et compositeur libanais Mansour Rahbani, une célébrité dans le monde arabe, est décédé mardi à l'âge de 83 ans à la suite d'une pneumonie, a indiqué à l'AFP un responsable de l'hôpital.
  
Mansour Rahbani était le frère d'Assi Rahbani, époux de la diva libanaise Fairouz, pour laquelle ils avaient composé de nombreux poèmes et chansons.
  
Mansour et Assi, connus sous le nom des "frères Rahbani", ont également écrit plusieurs comédies musicales, dont "Petra" et "Biyaa el Khawatem" (Le vendeur de bagues) qui a été adaptée au cinéma par le réalisateur égyptien Youssef Chahine.
  
Après la mort d'Assi Rahbani en 1986, Mansour avait continué à composer des comédies musicales, dont la dernière, "Le retour du Phénix", est actuellement jouée au Liban.
  
Les frères Rahbani avaient beaucoup écrit sur les thèmes de la vie villageoise, l'amour, le patriotisme.
  
Leur renommée avait dépassé les frontières du monde arabe et gagné notamment les Etats-Unis. En 1971, ils s'étaient produits au Carnegie Hall de New York qui avait affiché complet.

Première publication : 13/01/2009

COMMENTAIRE(S)