Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

Amériques Amériques

Le financier Bernard Madoff échappe de nouveau à la prison

Dernière modification : 14/01/2009

La Cour fédérale de New York a rejeté une nouvelle demande d'incarcération du financier soupçonné d'avoir détourné 50 milliards de dollars. Le juge a estimé qu'il lui était "pratiquement impossible" de fuir ou de dissimuler ses avoirs.

AFP - Un juge de la Cour fédérale de New York a rejeté mercredi une nouvelle demande du parquet visant à l'incarcération du financier américain Bernard Madoff, soupçonné d'être à l'origine d'une énorme fraude de 50 milliards de dollars.
  
La juge d'appel Lawrence McKenna a justifié cette décision lors de l'audience en expliquant qu'il était "pratiquement impossible" pour M. Madoff de fuir ou de dissimuler ses avoirs.
  
Le parquet entendait obtenir l'emprisonnement du financier américain dans l'attente de son procès. Le ministère public avait fait appel du jugement d'un autre juge de New York, Ronald Ellis, qui avait décidé lundi de maintenir Bernard Madoff en liberté surveillée dans son luxueux appartement de Manhattan.
  
Le parquet estime que le suspect a contrevenu aux conditions de sa liberté sous caution, en envoyant des montres, bijoux et autres objets de valeur atteignant un million de dollars à des proches, alors que ses avoirs ont été gelés par la justice.

Première publication : 14/01/2009

COMMENTAIRE(S)