Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

Amériques Amériques

Rome insiste auprès du Brésil pour obtenir l'extradition de Battisti

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 15/01/2009

L'Italie a demandé au président Lula da Silva de revenir sur la décision du Brésil d'accorder l'asile politique à l'ex-activiste d'extrême gauche Cesare Battisti condamné à la prison à vie en Italie.

AFP - Le ministère italien des Affaires étrangères a appelé mercredi le président brésilien Lula da Silva à revoir la décision de son ministre de la Justice qui a refusé l'extradition en Italie de l'ex-activiste de gauche Cesare Battisti.
   
"L'Italie adresse un appel au président Lula pour que soient prises toutes les initiatives qui peuvent promouvoir, dans le cadre de la coopération judiciaire internationale dans la lutte contre le terrorisme, une révision de la décision judiciaire adoptée", indique un communiqué du ministère.
   
Le ministère fait également part de "sa vive surprise et de son profond regret" à la suite de cette décision, estimant que Cesare Battisti est un  "terroriste responsable de crimes très graves qui n'ont rien à voir avec le statut de réfugié politique".
   
Le ministre brésilien de la Justice Tarso Genro a décidé d'accorder le statut de réfugié politique à Cesare Battisti "en raison de l'existence fondée d'une crainte de persécution" en raison de ses opinions politiques, selon un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi.
   
Cesare Battisti a été condamné en 1993 par contumace en Italie à la réclusion à perpétuité pour quatre meurtres dont il se proclame innocent.
   
Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur italien, Alfredo Mantovano, a dénoncé comme "grave et offensant" le choix du Brésil d'accorder le statut de réfugié politique "à Cesare Battisti, terroriste et auteur de plusieurs meurtres", selon l'agence Ansa.
   
"Ce choix est grave car il introduit la possibilité d'une remise en liberté de Battisti, actuellement emprisonné au Brésil. Il est offensant car penser qu'il puisse être considéré en Italie comme un persécuté politique revient à bafouer notre démocratie", a poursuivi M. Mantovano.
   
"Le gouvernement italien ne peut donc pas accepter une telle décision, en particulier en raison du respect dû aux victimes et à leurs familles", a conclu M. Mantovano.
 

Première publication : 14/01/2009

COMMENTAIRE(S)