Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

  • En direct : à Paris, un rassemblement pro-palestinien sous haute surveillance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Amériques Amériques

Rome insiste auprès du Brésil pour obtenir l'extradition de Battisti

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 15/01/2009

L'Italie a demandé au président Lula da Silva de revenir sur la décision du Brésil d'accorder l'asile politique à l'ex-activiste d'extrême gauche Cesare Battisti condamné à la prison à vie en Italie.

AFP - Le ministère italien des Affaires étrangères a appelé mercredi le président brésilien Lula da Silva à revoir la décision de son ministre de la Justice qui a refusé l'extradition en Italie de l'ex-activiste de gauche Cesare Battisti.
   
"L'Italie adresse un appel au président Lula pour que soient prises toutes les initiatives qui peuvent promouvoir, dans le cadre de la coopération judiciaire internationale dans la lutte contre le terrorisme, une révision de la décision judiciaire adoptée", indique un communiqué du ministère.
   
Le ministère fait également part de "sa vive surprise et de son profond regret" à la suite de cette décision, estimant que Cesare Battisti est un  "terroriste responsable de crimes très graves qui n'ont rien à voir avec le statut de réfugié politique".
   
Le ministre brésilien de la Justice Tarso Genro a décidé d'accorder le statut de réfugié politique à Cesare Battisti "en raison de l'existence fondée d'une crainte de persécution" en raison de ses opinions politiques, selon un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi.
   
Cesare Battisti a été condamné en 1993 par contumace en Italie à la réclusion à perpétuité pour quatre meurtres dont il se proclame innocent.
   
Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur italien, Alfredo Mantovano, a dénoncé comme "grave et offensant" le choix du Brésil d'accorder le statut de réfugié politique "à Cesare Battisti, terroriste et auteur de plusieurs meurtres", selon l'agence Ansa.
   
"Ce choix est grave car il introduit la possibilité d'une remise en liberté de Battisti, actuellement emprisonné au Brésil. Il est offensant car penser qu'il puisse être considéré en Italie comme un persécuté politique revient à bafouer notre démocratie", a poursuivi M. Mantovano.
   
"Le gouvernement italien ne peut donc pas accepter une telle décision, en particulier en raison du respect dû aux victimes et à leurs familles", a conclu M. Mantovano.
 

Première publication : 14/01/2009

COMMENTAIRE(S)