Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : regain de violences à Bujumbura

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 2 nouvelles attaques font 150 morts.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Égypte face à Daesh

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Crise grecque : la France et l'Allemagne auraient dû montrer l'exemple, selon Jean-Dominique Giuliani

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"À l'affiche !" à Paris : de la Préhistoire au musée du Louvre

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : Boko Haram, fléau du Nigeria

En savoir plus

Moyen-Orient

Le ministre de l'Intérieur du Hamas tué dans un raid israélien

Vidéo par Audrey RACINE

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 15/01/2009

Gaza reste le théâtre d'affrontements entre Tsahal et les activistes palestiniens. Ce jeudi, le Hamas a affirmé que son ministre de l'Intérieur, Saïd Siam, avait trouvé la mort dans un bombardement israélien.

Retrouvez notre dossier consacré à l'offensive israélienne sur Gaza en cliquant ici

 

A lire également sur le site des Observateurs, "Gaza : les brigades Al-Qods se vantent de leurs exploits sur le Net"

 

 

Un des chefs du Hamas, Saïd Siam, ministre de l'Intérieur, a été tué jeudi à Gaza par un bombardement israélien, a confirmé la télévision du Hamas Al-Quds TV.
   
"Le leader Saïd Siam, son fils (Mohammad) et son frère (Iyad) sont tombés en martyrs à Gaza", a annoncé la chaîne de télévision, basée à Beyrouth.
   
Il s'agit du plus haut dirigeant du Hamas tué par l'armée israélienne depuis le déclenchement de son offensive le 27 décembre contre le mouvement islamiste dans la bande de Gaza.
   
Ce dirigeant avait créé la Force exécutive du Hamas, transformée par la suite en police du mouvement, après la prise de contrôle de la bande de Gaza par les islamistes en juin 2007.
   
Il était membre de l'aile radicale du mouvement islamiste et avait été accusé par le Fatah du président Mahmoud Abbas d'avoir mené une répression féroce contre ce parti après la prise de contrôle de Gaza.
   
Saïd Siam était l'un des instigateurs de ce coup de force qui a débouché sur le départ forcé de Mahmoud Abbas et de ses hommes de la bande de Gaza.
   
L'armée israélienne avait annoncé plus tôt avoir tué jeudi à Gaza le ministre de l'Intérieur du Hamas.
   
"Lors d'une opération conjointe de l'armée israélienne et du Shin Beth (service de sécurité intérieure, ndlr), des avions ont attaqué un bâtiment" à Gaza où se trouvaient Saïd Siam, son frère Iyad Siam et une troisième personne, avait déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée israélienne.
   
"La cible a été atteinte", avait-il assuré.
 

Un bâtiment de l'UNRWA bombardé

 

Plus tôt ce jeudi, l'armée israélienne a violemment bombardé Gaza touchant des bâtiments abritant des médias et une agence de l'ONU après une incursion en profondeur de ses chars dans la ville, au 20e jour de son offensive dévastatrice contre le Hamas qui a tué près de 1.100 Palestiniens.
  
Le patron de l'ONU Ban Ki-moon, arrivé en Israël dans le cadre d'une tournée régionale, a jugé "insupportable" le nombre des victimes palestiniennes, alors que la diplomatie s'activait pour arracher un cessez-le-feu à Gaza où la situation humanitaire devient "dramatique" selon l'ONU.
  
L'armée israélienne a intensifié depuis le matin ses bombardements aériens et de chars contre Gaza-ville.
  
Trois employés de l'Unrwa, l'agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens, ont été blessés par des obus de chars qui ont endommagé son complexe à Gaza, selon un porte-parole de l'organisation.
   

M. Ban, qui devait s'entretenir avec les dirigeants israéliens avant de se rendre vendredi en Cisjordanie pour rencontrer le président Mahmoud Abbas, s'est dit "scandalisé" par le bombardement du bâtiment de l'Unrwa.
  
L'agence, dont des entrepots ont été incendiés, a annoncé la suspension de l'ensemble de ses opérations à Gaza.
  
Deux cameramen palestiniens de la télévision arabe d'Abou Dhabi ont été blessés dans un raid aérien contre un immeuble de Gaza abritant les bureaux de plusieurs médias arabes et internationaux dont l'agence Reuters, les télévisions Fox, Sky ainsi que les chaînes Al-Arabiya et MBC.
  
Un incendie s'est déclaré en outre dans l'hôpital Al-Quds relevant du Croissant Rouge palestinien après qu'il eut été touché par des obus, ont indiqué des témoins et des responsables de l'établissement.
  
Quelques heures plus tôt, les chars, appuyés par l'aviation, avaient avancé sur plusieurs centaines de mètres dans Tal Al-Hawa, un quartier périphérique dans le sud-ouest de Gaza-ville, ont indiqué des témoins.
  
Les soldats y ont affronté des combattants palestiniens tirant au mortier et à la roquette anti-char. Les blindés tiraient des obus, y compris en direction d'immeubles résidentiels, alors que l'aviation menait des raids.

 
A voir également le reportage "Turquie : l'allié d'Israël ulcéré par l'offensive contre la bande de Gaza"

 

 

NB : En raison du grand nombre de réactions au sujet du conflit à Gaza, nous ne pouvons en publier qu'une sélection sur le site. Merci de veiller à envoyer des réactions courtes, à éviter les hors-sujets et à rester corrects (voir la charte de modération).

 

Première publication : 15/01/2009

COMMENTAIRE(S)