Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Le Parlement ouvre la voie à la réélection illimitée des élus

Dernière modification : 16/01/2009

Le Parlement vénézuélien a approuvé une modification de la Constitution. Si cette modification est approuvée par référendum, elle devrait permettre au président Chavez de briguer un troisième mandat à compter de 2012.

AFP - Le Parlement du Venezuela a approuvé mercredi une modification de la Constitution pour permettre la réelection illimitée pour tous les mandats soumis au suffrage universel, dont celui du président Hugo Chavez, laquelle doit être soumise à référendum dans les 30 jours.

Si cette modification était approuvée par référendum, elle permettrait au président Chavez de briguer un troisième mandat à compter de 2012, alors que la Constitution actuelle n'autorise que deux mandats.

Le Parlement vénézuélien (Assemblée nationale) est contrôlée par le parti gouvernemental d'Hugo Chavez, le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV). Seuls, Sept députés dissidents de ce parti s'y sont opposé.

La proposition de modification constitutionnelle, doit être transmise prochainement au Conseil national Electoral, qui doit décider de la date du référendum, aux alentours du 15 février.

Première publication : 15/01/2009

COMMENTAIRE(S)