Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

Le Parlement ouvre la voie à la réélection illimitée des élus

Dernière modification : 16/01/2009

Le Parlement vénézuélien a approuvé une modification de la Constitution. Si cette modification est approuvée par référendum, elle devrait permettre au président Chavez de briguer un troisième mandat à compter de 2012.

AFP - Le Parlement du Venezuela a approuvé mercredi une modification de la Constitution pour permettre la réelection illimitée pour tous les mandats soumis au suffrage universel, dont celui du président Hugo Chavez, laquelle doit être soumise à référendum dans les 30 jours.

Si cette modification était approuvée par référendum, elle permettrait au président Chavez de briguer un troisième mandat à compter de 2012, alors que la Constitution actuelle n'autorise que deux mandats.

Le Parlement vénézuélien (Assemblée nationale) est contrôlée par le parti gouvernemental d'Hugo Chavez, le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV). Seuls, Sept députés dissidents de ce parti s'y sont opposé.

La proposition de modification constitutionnelle, doit être transmise prochainement au Conseil national Electoral, qui doit décider de la date du référendum, aux alentours du 15 février.

Première publication : 15/01/2009

COMMENTAIRE(S)