Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

EUROPE

Poutine doit rencontrer Timochenko samedi à Moscou

Vidéo par Hélène DROUET

Dernière modification : 17/01/2009

Alors que le Kremlin convoque un sommet samedi à Moscou pour tenter de trouver une issue à la crise du gaz, le Premier ministre russe Vladimir Poutine rencontrera en marge son homologue ukrainienne Ioulia Timochenko.

AFP - Les gouvernements russes et ukrainiens auront des entretiens samedi à Moscou afin de tenter de régler la crise du gaz, a annoncé mercredi soir le service de presse du gouvernement ukrainien, cité par l'agence de presse Interfax.

"Le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko et son homologue russe Vladimir Poutine ont eu une conversation téléphonique à minuit et décidé que les deux gouvernements auront des entretiens à Moscou, samedi", a annoncé le service de presse, cité par l'agence de presse Interfax.

Il n'a cependant pas été précisé à quel niveau se déroulerait cette rencontre.

Le président russe Dmitri Medvedev avait, quant à lui, déjà proposé dans la journée de mercredi un sommet des pays consommateurs de gaz russe ainsi que de ceux par lequel il transite, samedi à Moscou.

Moscou avait coupé l'approvisionnement de l'Ukraine le 1er janvier 2009 et a ensuite accusé Kiev de siphonner le gaz destiné aux Européens. La Russie a interrompu le 7 janvier toutes ses livraisons de gaz vers l'Europe pour mettre un terme à ce "vol".

Gazprom a perdu 1,1 milliard de dollars de chiffre d'affaires depuis le 1er janvier en raison de la crise avec l'Ukraine, a déclaré mercredi le président Medvedev.

Première publication : 15/01/2009

COMMENTAIRE(S)