Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

Culture EUROPE

Prague s'excuse auprès de Sofia après une expo controversée

Dernière modification : 16/01/2009

Après une protestation officielle de Sofia concernant l'exposition Entropa sur les clichés européens, Prague a présenté ses excuses et promis de retirer l'œuvre qui represente la Bulgarie comme un ensemble de toilettes turques.

AFP - Le vice-Premier ministre tchèque Alexandr Vondra a présenté jeudi ses "excuses" à "ceux qui se sont sentis offensés" par la sculpture monumentale controversée Entropa, et s'est dit prêt à en retirer le module bulgare qui a suscité une protestation officielle de Sofia.
  
"Je comprend que certains ont pu se sentir offensés et j'aimerais leur présenter mes excuses", a déclaré le vice-Premier ministre, dont le pays préside l'UE, lors d'une conférence de presse organisée devant l'oeuvre installée au siège du Conseil de l'UE à Bruxelles.
  
Interrogé sur le possible retrait du module bulgare, qui représente la Bulgarie comme des toilettes à la turque, M. Vondra a ajouté: "je présente mes excuses à la Bulgarie".
  
S'adressant ensuite à l'ambassadeur de Bulgarie auprès de l'UE, présent à la conférence, il a précisé: "nous sommes prêts au dialogue: si vous maintenez votre demande (de retrait), nous le ferons certainement".
  
M. Vondra n'a en revanche pas envisagé la possibilité de démonter l'ensemble de la sculpture, bien qu'il ait été "choqué" d'apprendre que l'artiste plasticien tchèque David Cerny n'avait pas respecté le cahier des charges. Ce dernier a en effet réalisé lui-même la plupart des oeuvres au lieu de les confier à des artistes de chaque pays de l'UE.
  
La sculpture monumentale, composée de 27 modules correspondant à chaque pays membre de l'UE, a été installée en début de semaine au siège du Conseil de l'UE à Bruxelles par la présidence tchèque de l'UE. La représentation de nombreux pays a été perçue comme provocante, mais seule la Bulgarie a porté plainte officiellement.

Première publication : 15/01/2009

COMMENTAIRE(S)