Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

Culture

Le peintre américain Andrew Wyeth est mort

Dernière modification : 16/01/2009

Andrew Wyeth est décédé à l'âge de 91 ans à son domicile de la banlieue de Philadelphie. Ce peintre américain fut l'un des premiers artistes dont l'une des œuvres eut le privilège d'être accrochée aux cimaises de la Maison Blanche.

AFP - Le peintre réaliste et régionaliste américain Andrew Wyeth est décédé à son domicile dans la banlieue de Philadelphie (Pennsylvanie, est) à l'âge de 91 ans, a indiqué vendredi une porte-parole du Brandywine River Museum.

M. Wyeth souffrait d'une "légère maladie" lorsqu'il est décédé dans son sommeil dans la nuit de jeudi, en sa demeure de Chadd's Ford, commune où il est né, a indiqué à l'AFP Laura Englehart, la porte-parole du musée.

Andrew Newell Wyeth, né le 12 juillet 1917 en Pennsylvanie (est), est considéré comme l'un des meilleurs peintres régionalistes américains et a été un des premiers artistes contemporains à avoir une oeuvre accrochée à la Maison Blanche en 1970.

Il est connu pour ses scènes à l'atmosphère mélancolique, peintes d'un trait sec et assuré, avec une précision photographique. Sa peinture baigne dans les tons gris et bruns.

Son tableau le plus célèbre est "Christina's World" (Le Monde de Christina, 1948), où une femme, vêtue de rose, comme handicapée, grimpe une colline surplombée d'une maison victorienne.

Une autre de ses oeuvres populaires, "Master Bedroom" (Chambre principale, 1965), montre dans les tons sépias un chien endormi sur un grand lit.

Il est le fils d'un illustrateur de renom, Newell Converse Wyeth (1882-1945) et suit la formation du même professeur, Howard Pyle.

Sa carrière est lancée dès sa première grande exposition dans une galerie new-yorkaise à l'âge de 20 ans. Ses maîtres sont notamment le grand peintre américain Winslow Homer du XIXème siècle connu pour ses "Marines", mais aussi les peintres de la Renaissance.

Ses lieux d'inspiration ont été ses lieux de résidence, la Pennsylvanie et le Maine (nord-est). Ses tableaux sont notamment au Musée d'art moderne de New York (Moma), au Metropolitan Museum of Art de New York (Met), au Brandywine River Museum (Chadds Ford, Pennsylvanie) et au Portland Museum of Art (Portland, Maine).

L'artiste a fait sensation en 1986 en révélant 240 dessins, huiles et aquarelles inspirés par Helga Testorf, une femme de 32 ans d'origine allemande qui travaille à la ferme voisine, peints dans le secret, même de son épouse entre 1971 et 1985.

Il a reçu le prix Einstein en 1967 et été élu à l'Académie des Beaux Arts de Paris en 1976. La plus haute distinction du Congrès américain lui est accordée en 1988, la Congressional Gold Medal.

George W. Bush lui a remis la National Medal of Arts en 2007.

Première publication : 16/01/2009

COMMENTAIRE(S)