Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : après 5 mois de blocage, un gouvernement voit le jour

En savoir plus

Afrique Afrique

Le Zimbabwe lance un billet de cent mille milliards

Dernière modification : 10/02/2009

Alors que le dernier chiffre officiel de l'inflation s'élève à 231 millions %, le pays va introduire un billet record de cent mille milliards de dollars zimbabwéens, soit environ 30 dollars américains.

AFP - Le Zimbabwe mettra prochainement en circulation un billet de cent mille milliards de dollars zimbabwéens pour contrer la pénurie d'argent liquide dans un contexte d'hyperinflation délirante, rapporte vendredi le quotidien d'Etat The Herald.
  
Ce billet de 100.000.000.000.000 zim dollars représentait jeudi environ 30 dollars américains au marché noir, où se concentrent la plupart des échanges, mais le cours de la devise nationale s'effrite chaque jour un peu plus.
  
Le dernier chiffre officiel évaluait le taux d'inflation annuel à 231 millions % en juillet. Les économistes de Harare parlent toutefois de milliards de pour cent et l'institut Cato, basé à Washington, a avancé un chiffre de 89,7 trilliards (21 zéros).
  
Au quotidien, la plupart des échanges se font aujourd'hui en devises étrangères.

Première publication : 16/01/2009

COMMENTAIRE(S)