Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

SCIENCES

Universal Music France retire ses dispositifs anti-copies

Dernière modification : 17/01/2009

La filiale française du groupe Universal Music a annoncé qu'elle supprime les verrous numériques anti-copies qui protégeaient son catalogue. Il sera désormais possible d'écouter les titres sur n'importe quel support et de les transférer.

AFP - Universal Music France a annoncé dans un communiqué qu'il retirait à compter de ce vendredi "et sur l'ensemble des oeuvres composant son catalogue les dispositifs anti-copies sur tous les sites accessibles par Internet pour un téléchargement à la carte".

L'absence de verrous numériques anticopies (DRM) sur des morceaux téléchargés permet de les écouter sur n'importe quel support --ordinateurs, baladeurs numériques de tous types, dont la vedette du marché, l'iPod d'Apple...--, et rend possible leur transfert d'un appareil à un autre.

La Loi Création et Internet qui permettra de mettre en place la riposte graduée pour la lutte contre la piraterie "est très attendue par la communauté artistique et les producteurs de musique", souligne Universal Music France qui fait son annonce à la veille de l'ouverture du 43e Marché international du disque et de l'édition musicale à Cannes.

"Les ayants droits se sont engagés à proposer leur catalogue en vente à l’acte sans mesures techniques de protection dans un délai maximum de six mois après la mise en place du système de riposte graduée. Les déclarations récentes du Président de la République, demandant que la loi préparée par la ministre de la Culture puisse être votée par l’Assemblée Nationale aussi vite que possible, sont déterminantes", rappelle le groupe.

Universal Music France a mené plusieurs expériences à l'automne pour tester l'impact de la suppression des DRM, test qui a été "positif" indique par ailleurs Universal qui a décidé "d'aller plus vite" en retirant "à compter de ce jour" les DRM sur l'ensemble des oeuvres composant son catalogue.

Première publication : 16/01/2009

COMMENTAIRE(S)