Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Blocage des raffineries : bras de fer entre la CGT et le gouvernement

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi Travail en France : le pays au point de rupture ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi Travail en France : le pays au point de rupture ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les Européens reconnaissent que la dette grecque n'est pas soutenable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bond, Jane Bond"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gouvernement-CGT, le bras de fer"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Ouganda porte plainte après la mort de 4 policiers, Kinshasa reconnaît une "erreur déplorable"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France: bras de fer autour des raffineries

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Patricia Essong, la nouvelle sensation soul

En savoir plus

EUROPE

Timochenko à Moscou, Poutine "optimiste" sur un accord

Vidéo par Céline BRUNEAU

Dernière modification : 17/01/2009

La Première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko est à Moscou afin de s'entretenir avec son homologue russe, Vladimir Poutine. Les deux dirigeants tentent de trouver un accord sur le transit de gaz russe vers l'Europe.

AFP - La rencontre à Moscou des Premiers ministres russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Ioulia Timochenko, sur la crise du gaz, a commencé samedi après-midi, selon une correspondante de l'AFP.
   
Les deux dirigeants se sont entretenus en tête-à-tête au siège du gouvernement russe, la "Maison blanche", a constaté la journaliste.
   
Parallèlement, un mini-sommet a débuté au Kremlin en présence du président russe Dmitri Medvedev et de responsables européens, d'après un autre correspondant de l'AFP.
   
M. Poutine et Mme Timochenko ont ensuite quitté le siège du gouvernement pour aller à la réunion au Kremlin, a annoncé un porte-parole du gouvernement.
   
Les deux Premiers ministres reviendront plus tard à la "Maison blanche" pour y poursuivre leurs pourparlers bilatéraux, a-t-il ajouté.
   
La liste des responsables européens présents au Kremlin n'avait pas été fournie au début de la rencontre.
   
"Je suis un optimiste. Si vous me demandez quelles perspectives je vois, je vois qu'au bout du compte, nous allons devoir trouver un accord", avait quelques heures auparavant lancé M. Poutine à Dresde, en Allemagne, où il effectuait une visite officielle vendredi et samedi.
   
"Notre objectif primordial est de reprendre le transit du gaz russe vers l'Europe. L'Ukraine en a besoin parce que notre image de pays de transit est ternie et il existe une menace de destruction de notre système de gazoducs si le transit ne reprend pas", avait, de son côté, expliqué Mme Timochenko, avant son départ pour Moscou.
   
Mardi, une tentative de rétablir le transit du gaz russe, interrompu le 7 janvier, s'était soldée par un échec.

Première publication : 17/01/2009

COMMENTAIRE(S)