Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Liban : retour sur les affrontements à Tripoli

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

Amériques Amériques

Le New York Times en pourparlers avec un milliardaire mexicain

Dernière modification : 18/01/2009

Selon le site Internet du Wall Street Journal, le groupe de presse américain New York Times serait en négociations avec le milliardaire mexicain Carlos Slim, qui pourrait y investir "plusieurs centaines de millions de dollars".

AFP - Le milliardaire mexicain Carlos Slim, l'un des hommes les plus riches du monde, pourrait investir "plusieurs centaines de millions de dollars" dans le groupe de presse américain New York Times, affirme samedi le Wall Street Journal sur son site internet.

L'éditeur du célèbre quotidien réunirait son conseil d'administration la semaine prochaine pour étudier la transaction.

L'investissement de M. Slim s'effecturait par achat d'actions préférentielles, des titres sans droit de vote mais offrant une rémunération supérieure à celle d'une action ordinaire. Un tel mécanisme aurait l'avantage de ne pas diluer la participation de contrôle de la famille Sulzberger.

Une injection de fonds de M. Slim permettrait au groupe de presse de gagner du temps, alors que le monde des médias connaît d'extrêmes difficultés, ajoute le journal économique, qui cite des personnes proches du dossier.

En novembre, le groupe New York Times avait réduit son dividende des trois quarts pour économiser un peu de ses liquidités. Mais le groupe reste très endetté et plusieurs lignes de crédit arrivent à échéance dans les prochains mois, ajoute le Wall Street Journal, un des grands concurrents du NYT.

Selon des informations de presse, le groupe New York Times aurait mis en vente il y a quelque temps sa participation dans la célèbre équipe de base-ball professionnel Boston Red Sox.

M. Slim, qui a fait sa fortune dans les télécommunications, possède déjà une participation dans le groupe New York Times, qui était de 6,4% à la fin septembre. Cette participation, qui a perdu la moitié de sa valeur initiale, vaut aujourd'hui autour de 60 millions de dollars.

Première publication : 18/01/2009

COMMENTAIRE(S)