Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol MH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Amériques

Hillary Clinton confirmée au poste de secrétaire d'État

Vidéo par Léa SALAME

Dernière modification : 22/01/2009

Le Sénat a confirmé la nomination de l'ex-First Lady au poste de secrétaire d'État du président Barack Obama. En prenant la tête de la diplomatie américaine, elle laisse vacant son siège de sénatrice de New York.

AFP - La nomination d'Hillary Clinton au poste de secrétaire d'Etat du président Barack Obama a été confirmée mercredi par le Sénat américain.
  
La nomination de l'ancienne rivale de M. Obama à l'investiture démocrate pour la présidentielle, a été approuvée par 94 sénateurs mercredi à l'issue d'un débat à la chambre haute. Deux sénateurs républicains, Jim DeMint et David Vitter, ont voté contre.
  
Jeudi dernier, la nomination de Mme Clinton avait été validée par la Commission des Affaires étrangères du Sénat, présidée par l'ancien candidat démocrate à la Maison Blanche en 2004 John Kerry. Seize membres de la commission avaient voté pour et un contre.
  
Le vote du Sénat dans son ensemble devait avoir lieu mardi, mais il a été reporté à mercredi en raison d'une objection de la part du camp républicain.
  
Lors de l'audition de Mme Clinton le 13 janvier, le républicain Richard Lugar, membre de la commission des Affaires étrangères, avait soulevé le problème de possibles conflits d'intérêt entre les nouvelles fonctions de Mme Clinton et la fondation caritative de son mari, l'ancien président Bill Clinton.
  
La fondation à but non lucratif de M. Clinton, qui intervient dans les domaines de la lutte contre le VIH/sida, la pauvreté ou le réchauffement climatique, a reçu plus de 131 millions de dollars de gouvernements étrangers, dont l'Arabie Saoudite, le Koweït et la Norvège.
  
Mercredi, M. Kerry a appelé le Sénat à une confirmation "rapide" de la nomination de Mme Clinton.
  
"Je comprends les inquiétudes qui ont été exprimées concernant les activités de levée de fonds par la fondation Clinton", a déclaré M. Kerry avant d'assurer que "la secrétaire d'Etat désignée et l'ancien président Clinton ont conduit volontairement une action de passage au crible et de publication des dons à la fondation de l'ancien président qui dépasse largement les exigences de la loi ou de toute autre réglementation éthique".
  
De son côté, le sénateur John McCain, candidat républicain malheureux à la présidentielle de 2008, ainsi que la majorité des républicains du Sénat, se sont prononcés mercredi pour une confirmation de Mme Clinton, sans attendre, en raison des défis qui attendent la future secrétaire d'Etat.
  
"Nous avons deux guerres. Il y a un cessez-le-feu fragile à Gaza (...) et la situation en Corée du Nord semble s'être détériorée de nouveau en raison de l'attitude paradoxale et imprévisible d'un dictateur nord-coréen et de son gouvernement", avait plaidé M. McCain.
  
Hillary Clinton devient la troisième femme à occuper le poste prestigieux de secrétaire d'Etat après Madeleine Albright sous la présidence de son mari et Condoleezza Rice à qui elle succède.
  
En prenant la tête de la diplomatie américaine, Hillary Clinton laissera vacant son siège de sénatrice de New York.

Première publication : 21/01/2009

COMMENTAIRE(S)