Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au « Ice Bucket Challenge »

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls : le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

  • Kiev dénonce une invasion russe et en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés dans leur château en France

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • La Française Clarisse Agbegnenou championne du monde de judo

    En savoir plus

  • La France retrouve ses mondialistes pour affronter l’Espagne

    En savoir plus

  • Erdogan débute son mandat présidentiel en Turquie

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

EUROPE

Le député auteur d'un film anti-islam poursuivi pour incitation à la haine

Dernière modification : 21/01/2009

Un tribunal d'Amsterdam vient d'engager des poursuites pour incitation à la haine et à la discrimination contre le député néerlandais d'extrême droite et réalisateur de "Fitna", un film censé prouver le caractère "fasciste" de l'islam.

AFP - Un tribunal d'Amsterdam a ordonné mercredi au parquet d'engager des poursuites pour incitation à la haine et à la discrimination contre le député d'extrême-droite néerlandais Geert Wilders, réalisateur du film anti-islam Fitna.

La cour d'appel d'Amsterdam a "ordonné la poursuite du parlementaire Geert Wilders pour incitation à la haine et à la discrimination", indique le tribunal dans un communiqué.

"La cour estime qu'il a été prouvé que des croyants musulmans ont été insultés par des comparaisons de l'Islam avec le nazisme faites par Geert Wilders", poursuit le communiqué.

Geert Wilders, 45 ans, fondateur et chef du Parti de la liberté (PVV, 9 députés sur 150), avait mis en ligne en mars 2008 un film de 17 minutes intitulé "Fitna" (discorde en arabe). Le film était destiné à montrer ce qu'il considère comme le caractère "fasciste" du Coran, livre dont il a demandé l'interdiction et qu'il a comparé au "Mein Kampf" d'Hitler.

Des dizaines de plaintes avaient été déposées. Mais le parquet national des Pays-Bas avait annoncé le 30 juin 2008 que le film de Geert Wilders, comme ses déclarations à la presse en marge de sa diffusion, n'étaient pas de nature à justifier des poursuites.

Le parquet avait estimé que les déclarations du député sur les musulmans s'inscrivaient "dans le cadre du débat public". Des plaignants avaient alors fait appel.

M. Wilders a réagi mercredi en qualifiant la décision de la cour d'"atteinte à la liberté d'expression". "Le leader du PVV est désormais poursuivi pour ses opinions et ses propos", peut-on lire sur le site internet de son parti.

Aux Pays-Bas, "on encourt des poursuites en exprimant son opinion", affirme-t-il: "participer au débat public est devenu une activité dangereuse".

Malgré des appels des responsables néerlandais, qui craignaient une crise internationale comparable à celle des caricatures danoises de Mahomet, et des menaces contre les Pays-Bas, Geert Wilders avait mis Fitna sur un site internet, aucune chaîne de télévision n'acceptant de le diffuser.

Le film n'avait suscité que l'indifférence aux Pays-Bas et provoqué l'indignation de certains pays du monde musulman.
 

Première publication : 21/01/2009

COMMENTAIRE(S)