Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

Pékin se dit prêt à améliorer ses relations avec Paris

Dernière modification : 22/01/2009

Après s'être insurgé contre la rencontre entre le président Sarkozy et le dalaï-lama en décembre dernier, Pékin a exprimé le souhait de rétablir ses bonnes relations avec la France. Si Paris en prenait toutefois l'initiative.

AFP - La Chine s'est dite prête jeudi "à travailler avec la France à améliorer les relations bilatérales", mises à mal par la rencontre du président Nicolas Sarkozy et du dalaï lama en décembre.
  
"Nous sommes prêts à travailler avec la France pour améliorer les relations bilatérales", a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères Wu Hongbo, tout en répétant que la Chine "n'était pas responsable des difficultés actuelles".
  
"Les fondamentaux (de la relation Chine-France) sont toujours là, les fondements sont toujours là", a ajouté le responsable, dans les premières déclarations conciliantes vis-à-vis de Paris depuis le refroidissement brutal des relations fin novembre.
  
Mais il a aussi estimé que "la partie ayant causé les difficultés devrait prendre l'initiative de crééer les conditions" nécessaires à leur résolution, comme l'avait fait un peu plus tôt une porte-parole des Affaires étrangères sans fournir de précisions.
  
Cette dernière, Jiang Yu, avait déclaré : "Nous espérons que la France prêtera une pleine attention aux préoccupations centrales de la Chine, prendra des mesures concrètes (...) et ramènera les relations bilatérales sur la voie d'un développement sain".
  
"La France, je crois, sait ce qui doit être fait", a pour sa part dit Wu Hongbo.
  
Wu a souligné que l'amélioration des relations "était de l'intérêt des deux peuples et deux pays" et "était aussi favorable au monde entier".
  
"La France est un grand pays, les Français un grand peuple", a-t-il dit.
  
Le ministre adjoint s'exprimait lors d'une point presse consacré à la tournée la semaine prochaine en Europe du Premier ministre chinois Wen Jiabao, dont la France sera absente.
  
Les relations franco-chinoises ont pris un sérieux coup de froid en novembre lorsque le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy, qui assurait alors la présidence tournante de l'Union européenne, a décidé qu'il rencontrerait le 6 décembre le dalaï lama, chef spirituel en exil des Tibétains et bête noire de Pékin.
  
Pour marquer sa colère, Pékin a annulé brutalement un sommet UE-Chine qui aurait dû se tenir à Lyon le 1er décembre.
  
Cette semaine, la Chine a signifié son désir de renouer avec l'UE, annonçant la visite de Wen Jiabao à la Commission à Bruxelles notamment, ainsi qu'en Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et Suisse.
  
"Notre engagement envers la promotion des liens avec l'UE et ses pays membres, et pour le développement de la relation stratégique UE-Chine, n'a pas changé", a assuré Wu Hongbo.

Première publication : 22/01/2009

COMMENTAIRE(S)