Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

Pékin se dit prêt à améliorer ses relations avec Paris

Dernière modification : 22/01/2009

Après s'être insurgé contre la rencontre entre le président Sarkozy et le dalaï-lama en décembre dernier, Pékin a exprimé le souhait de rétablir ses bonnes relations avec la France. Si Paris en prenait toutefois l'initiative.

AFP - La Chine s'est dite prête jeudi "à travailler avec la France à améliorer les relations bilatérales", mises à mal par la rencontre du président Nicolas Sarkozy et du dalaï lama en décembre.
  
"Nous sommes prêts à travailler avec la France pour améliorer les relations bilatérales", a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères Wu Hongbo, tout en répétant que la Chine "n'était pas responsable des difficultés actuelles".
  
"Les fondamentaux (de la relation Chine-France) sont toujours là, les fondements sont toujours là", a ajouté le responsable, dans les premières déclarations conciliantes vis-à-vis de Paris depuis le refroidissement brutal des relations fin novembre.
  
Mais il a aussi estimé que "la partie ayant causé les difficultés devrait prendre l'initiative de crééer les conditions" nécessaires à leur résolution, comme l'avait fait un peu plus tôt une porte-parole des Affaires étrangères sans fournir de précisions.
  
Cette dernière, Jiang Yu, avait déclaré : "Nous espérons que la France prêtera une pleine attention aux préoccupations centrales de la Chine, prendra des mesures concrètes (...) et ramènera les relations bilatérales sur la voie d'un développement sain".
  
"La France, je crois, sait ce qui doit être fait", a pour sa part dit Wu Hongbo.
  
Wu a souligné que l'amélioration des relations "était de l'intérêt des deux peuples et deux pays" et "était aussi favorable au monde entier".
  
"La France est un grand pays, les Français un grand peuple", a-t-il dit.
  
Le ministre adjoint s'exprimait lors d'une point presse consacré à la tournée la semaine prochaine en Europe du Premier ministre chinois Wen Jiabao, dont la France sera absente.
  
Les relations franco-chinoises ont pris un sérieux coup de froid en novembre lorsque le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy, qui assurait alors la présidence tournante de l'Union européenne, a décidé qu'il rencontrerait le 6 décembre le dalaï lama, chef spirituel en exil des Tibétains et bête noire de Pékin.
  
Pour marquer sa colère, Pékin a annulé brutalement un sommet UE-Chine qui aurait dû se tenir à Lyon le 1er décembre.
  
Cette semaine, la Chine a signifié son désir de renouer avec l'UE, annonçant la visite de Wen Jiabao à la Commission à Bruxelles notamment, ainsi qu'en Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et Suisse.
  
"Notre engagement envers la promotion des liens avec l'UE et ses pays membres, et pour le développement de la relation stratégique UE-Chine, n'a pas changé", a assuré Wu Hongbo.

Première publication : 22/01/2009

COMMENTAIRE(S)