Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Moyen-Orient

Rafah reconstruit ses tunnels vers l'Égypte

Vidéo par Sophie CLAUDET , Willy BRACCIANO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/01/2009

Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ont constaté que les Palestiniens ont entrepris la reconstruction des tunnels vers l'Égypte, détruits après l'offensive israélienne.

Dans le sud de la bande de Gaza, qui vit sous blocus israélien depuis des années, des jeunes palestiniens ont entrepris la réparation des tunnels vers l’Égypte, endommagés par les bombardements de Tsahal. L’État hébreu accusait les Palestiniens de s’en servir pour faire passer des armes.

 

 

Mais les "réparateurs de tunnels" se défendent de favoriser le trafic d’armes. "On ne fait pas passer d'armes, explique l’un d’eux, sous couvert d’anonymat. Les armes ici, ce sont celles qui appartenaient à l'Autorité palestinienne. On ne fait pas venir d'armes lourdes, elles sont fabriquées ici sur place. On ne fait pas passer d'armes, tout ce qu'on fait passer ce sont des produits de première nécessité. La frontière est fermée, comment voulez-vous que l'on se procure de la nourriture autrement ?"

 

 

Les tunnels représentent une activité lucrative pour les passeurs. L’un d’eux, qui a également voulu rester anonyme, explique que les produits ainsi "importés" d’Égypte, sont revendus trois ou quatre fois plus chers dans la bande de Gaza.

 

 

Mais une habitante de la zone frontalière, dont la maison a été bombardée lors de l’offensive israélienne, s’oppose à la reconstruction des tunnels. "Non, ils ne vont pas recommencer, on les en empêchera, sinon où allons-nous vivre ? On les en empêchera, on leur enverra les chefs de famille pour négocier, pour leur dire qu'on ne veut pas. On a été patients malgré le blocus, la faim et maintenant on a les bombardements et ça ce n'est pas possible, c'est contre la volonté de Dieu."

 

Première publication : 23/01/2009

COMMENTAIRE(S)