Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Economie

Toyota envisage la suppression de 1 000 postes

Dernière modification : 23/01/2009

Frappé de plein fouet par la crise économique mondiale, Toyota pourrait bientôt supprimer un millier d'emplois en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Le constructeur automobile envisagerait également des réductions de salaires.

Reuters - Toyota envisage de supprimer un millier d'emplois en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, rapporte jeudi le quotidien Nikkei sur son site internet.

La décision sera sans doute arrêtée ce mois-ci. Le constructeur japonais étudie aussi des réductions de salaires, ajoute le quotidien japonais.

Le groupe veut amortir le choc pour le personnel avec des mesures comme l'augmentation des primes de départ à la retraite et la mise en place d'une aide à la recherche d'emploi, ajoute le Nikkei.

Comme ses concurrents, Toyota est touché par l'effondrement de la demande automobile aux Etats-Unis, qui s'est accélérée en octobre et novembre, alors que les conditions de crédit se sont durcies.

Les ventes en volume de Toyota ont reculé de 15% en 2008 aux Etats-Unis. Le groupe a annoncé en décembre une réduction de sa production en Amérique du Nord en réponse à la hausse de ses stocks.

Le constructeur a aussi suspendu l'activité de sa nouvelle usine dans le Mississippi, qui doit produire son hybride Prius à partir de 2010.

Première publication : 23/01/2009

COMMENTAIRE(S)