Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

UN OEIL SUR LES MEDIAS

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : nouvelles découvertes macabres dans le Kasaï

En savoir plus

Economie

Toyota envisage la suppression de 1 000 postes

Dernière modification : 23/01/2009

Frappé de plein fouet par la crise économique mondiale, Toyota pourrait bientôt supprimer un millier d'emplois en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Le constructeur automobile envisagerait également des réductions de salaires.

Reuters - Toyota envisage de supprimer un millier d'emplois en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, rapporte jeudi le quotidien Nikkei sur son site internet.

La décision sera sans doute arrêtée ce mois-ci. Le constructeur japonais étudie aussi des réductions de salaires, ajoute le quotidien japonais.

Le groupe veut amortir le choc pour le personnel avec des mesures comme l'augmentation des primes de départ à la retraite et la mise en place d'une aide à la recherche d'emploi, ajoute le Nikkei.

Comme ses concurrents, Toyota est touché par l'effondrement de la demande automobile aux Etats-Unis, qui s'est accélérée en octobre et novembre, alors que les conditions de crédit se sont durcies.

Les ventes en volume de Toyota ont reculé de 15% en 2008 aux Etats-Unis. Le groupe a annoncé en décembre une réduction de sa production en Amérique du Nord en réponse à la hausse de ses stocks.

Le constructeur a aussi suspendu l'activité de sa nouvelle usine dans le Mississippi, qui doit produire son hybride Prius à partir de 2010.

Première publication : 23/01/2009

COMMENTAIRE(S)