Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

EUROPE

Évadés du centre de rétention, 700 clandestins manifestent

©

Vidéo par Benoît PERROCHAIS

Dernière modification : 24/01/2009

Des centaines de clandestins, en majorité partis des côtes libyennes, se sont échappés du centre de rétention de l'île de Lampedusa pour manifester contre leurs conditions de détention et dénoncer l'accélération des procédures d'expulsion.

AFP - Quelque 700 clandestins se sont échappés samedi du centre de rétention de l'île de Lampedusa (sud de l'Italie) pour manifester contre leurs conditions de détention et dénoncer l'accélération des procédures d'expulsion décidée par le gouvernement Berlusconi, a indiqué le maire à l'AFP.

"Environ 700 immigrés" sur les 1.300 présents dans le centre de rétention se sont au total enfuis dans la matinée. La tension est vive", a indiqué à l'AFP le maire de Lampedusa, Bernardino De Rubeis.

Les clandestins, plus nombreux que les policiers déployés dans l'île, ont formé un cortège et se sont rassemblés en fin de matinée devant la mairie aux cris de "liberté, aidez-nous!".

Ils protestent contre la mise en place sur l'île d'un nouveau Centre d'identification et d'expulsion (CEI), opérationnel depuis vendredi, qui permet des rapatriements plus rapides, selon la volonté du gouvernement Berlusconi d'accélérer les procédures d'expulsion.

Les clandestins, majoritairement des Africains partis des côtes libyennes, dénoncent également leurs conditions de détention, dans un centre prévu pour 850 et où ils s'entassaient encore vendredi à plus de 1.600, avant le transfert de près de 300 d'entre eux ces dernières 24 heures.

Des habitants de l'île participaient au cortège ou l'applaudissaient à son passage, selon l'agence Ansa.

Plus de trois mille résidents --sur une population de 6.000-- avaient manifesté vendredi contre l'ouverture du Centre d'identification et d'expulsion, estimant qu'il augmenterait le nombre de clandestins présents sur l'île et craignant également que ce centre ne se transforme en véritable prison.

Jusqu'à présent, les clandestins débarqués à Lampedusa n'y restaient que quelques jours avant d'être dirigés vers d'autres centres en Italie pour qu'il soit statué sur leur sort.

Face à l'arrivée massive d'immigrés ces dernières semaines, le gouvernement a décidé d'expulser au plus vite les candidats à l'immigration ne répondant pas aux critères pour obtenir l'asile ou un permis de séjour.

Ainsi, depuis le 1er janvier, 150 clandestins --principalement des Egyptiens et des Nigérians-- ont été renvoyés dans leur pays d'origine, en vertu d'accords de coopération entre l'Italie et ces pays, a indiqué vendredi le ministre de l'Intérieur, Roberto Maroni.

Près de 31.700 immigrants ont débarqué à Lampedusa en 2008, une augmentation de 75% par rapport à l'année précédente, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur.
 

Première publication : 24/01/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)